Home
Sujet ajouté le
1er novembre 2021
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google
Stage Planeur Masterclass

Stages "Masterclass"

Interview : Pierre Alban et son école de pilotage

L'hiver approche, c’est le moment de préparer la saison prochaine. Pour ne pas perdre la main, il y a bien le vol en salle ou le simu qui permettent de manier les manches en restant au chaud... Mais si vous voulez vraiment faire progresser votre pilotage, surtout en planeur, pourquoi ne pas vous offrir un vrai stage de formation au soleil ? Un vrai terrain, du grand air, du soleil avec les conseils d’un pro du planeur.

Pierre Alban partage dans ces pages bon nombres de dossiers techniques sur les réglages, les équipements et le pilotage de nos modèles. Il était normal d’en savoir plus sur la formation qu’il propose. Je l’ai donc questionné sur son école de pilotage, qui permet au stagiaire de véritablement faire un bond de géant dans sa progression et en même temps de comprendre à la fois comment un planeur doit être réglé et comment lui-même doit interagir avec lui. L’occasion de s’offrir à la fois des vacances et de passer un cap décisif dans sa pratique du planeur.

Laurent Berlivet
Pierre, comment t’est venue cette idée de faire de la formation planeur ?

Pierre Alban
En fait, c’est une demande des lecteurs. C’est vrai que j’écris beaucoup d’articles techniques dédiés aux planeurs dans Modèle Magazine et sur ton site. Je pense que la demande est venue naturellement pour aller plus loin.

spacer Pierre, votre formateur

LB
C’est le cas de le dire car tu officies en Espagne, ce n’est pas un problème ?

PA
Tu sais, il y a deux aéroports internationaux à proximité (Alicante et Valencia), très bien desservis par trois compagnies low-cost. Quand on voit le budget carburant et péages pour s’offrir un week-end en France, cela coûte moins cher de venir me voir ! Pour le logement, il y a plein de formules sur Internet pour trouver un appartement ou un hôtel dans le coin. Comme c’est hors saison, c’est très abordable en Espagne.

La Costa Blanca Ibiza à l'horizon
A 600 km au sud de Perpignan, la Costa Blanca offre de magnifiques paysages.  
A 60 km au large, sur l'horizon, la célèbre île d’Ibiza.

LB
Tu parles de hors saison, et la météo ?

PA
Au plus froid de la saison, il y a à peu près le climat de Nice au mois d’avril, c’est-à-dire que l’on arrive sur le terrain le matin, il fait environ 12-14° et ça monte vers 18-21° dans la matinée. Un jean, un T-shirt et une petite veste sont suffisants, mais surtout une casquette ! Ici on vole surtout l’hiver, l’été c’est intenable.

LB
Alors comment se passe concrètement ta formation ?

PA
Déjà, il s’agit d’une formation intensive individuelle. Pendant tout son séjour, je ne m’occupe que de l’élève. Cela veut dire que l’on vole 3 à 4 heures par jour. Après on ne peut plus se concentrer.
On vole donc en double commande. C’est du sur-mesure, donc je m’adapte à l’élève. Je vois très vite ses lacunes et c’est là-dessus que l’on travaille. Comme je leur apprends ma manière de piloter, ils doivent souvent quitter leurs mauvaises habitudes.

-------

LB
Par exemple ?

PA
La semaine dernière Philippe faisait ses approches au moteur, par peur de décrocher, car il a peur du sol. Il ne volait que très haut. Et c’est le planeur qui faisait ce qu’il voulait là-haut. On a donc volé tout le temps bas, très bas, il a appris à optimiser ses trajectoires, faire voler le planeur à son meilleur rendement.
Quand il est parti, il était capable d’interrompre son circuit d’approche pour faire un 360° loin et bas puis se poser aux pieds, et ce, avec un planeur pas vraiment tolérant. Bien entendu sans moteur !

Elève concentré
  Bien concentré sur son approche à forte pente, une étape nécessaire pour poser en sécurité en toutes circonstances.

LB
Sur quels types de planeurs ?

PA
Ecoute, la voiture est remplie de planeurs. Ce n’est pas le plus important. Là encore je m’adapte et j’adapte la machine aux conditions et à la progression de l’élève. Je ne suis pas là pour vendre un tour en Ferrari mais pour vraiment apprendre à piloter. D’ailleurs les élèves ont moins de stress avec le Lentus qu’avec un 4M tout carbone.

Finesse Max et Lentus Evo
Finesse Max et Lentus "Evo" : deux machines au pilotage très proche. Un pilote bien aguerri sur Lentus "Evo" passe sans aucun problème sur le 4M. Les perfos sont bien entendu différentes, c’est l’intérêt pour l’élève de pouvoir comparer la meilleure mousse du marché avec le meilleur des 4M.

LB
Ce n’est pas le même pilotage quand même…

PA
C’est justement ce qui surprend les élèves. Les planeurs sont tous très finement réglés, les commandes sont les mêmes pour tous, les réactions sont similaires, ils n’ont aucun problème à passer d’une machine à l’autre. Les grands planeurs sont très faciles à piloter, les plus petits en mousse sont nettement plus techniques mais en même temps moins stressant, c’est beaucoup plus formateur. C’est surtout le cadre de vol qui évolue avec la taille du planeur.

-------

LB
On peut apporter son propre planeur ?

PA
Oui, pour que je le règle, cela arrive en effet. Mais la formation ne se fait que sur mon matériel.

Heron et Lentus, planeurs écoles parfaits Planeur de l'élève
Un 3M et un 4M ? Non, un Heron et un Lentus, planeurs écoles parfaits.   Cet élève est venu avec son planeur pour le faire régler par Pierre, mais l’écolage se fait avec les planeurs de l’école.

LB
Et ça se passe en plaine ou en pente ?

PA
Le terrain est plat et se situe au milieu d’un parc naturel. On est tranquille ! La plage est à 3 km, on peut voler sur la dune pour le fun en fin de journée mais en général on a besoin de se reposer un peu !

Le terrain de vol au milieu des rizières Des montagnes près du terrain
Le site de vol, des rizières. Au fond sur l’horizon, la mer est à quelques km.   Le site de vol côté montagne, l’environnement immédiat produit des thermiques en toute saison.
Vol de plage Vol sur les dunes
On peut parfois voler sur la plage...
Sièste sur la plage
... mais on y est mieux pour faire la sieste !

LB
Et la pente ?

PA
Non ce n’est pas assez formateur, on ne voit pas les petites erreurs de pilotages et on a largement assez de batteries et de planeurs pour voler en plaine toute la journée si on voulait/pouvait...

Petit tour en montagne Resto de montagne
Des paysages très variés, toujours avec des resto sympa tout proche, quel curieux hasard…  
Resto de montagne : après l’effort, le réconfort !
Après déjeuner Resto sur les dunes
Après déjeuner…
 
Restaurant de poissons sur les dunes.
Cocktail et crème glacée Pause café entre 2 vols
Quand on a bien volé, cela mérite une récompense !  
Pause café entre 2 vols.

LB
Proposes-tu aussi un atelier réglages, théorie, etc. ?

PA
In vivo, un peu. Sinon on n’a ni le temps ni la disponibilité mentale, car c’est prenant quand même, mais le plus important c’est que tous les élèves repartent en ayant une idée très précise de ce qu’ils doivent obtenir de leur planeur. On reste en contact, je peux toujours les aider par la suite. Par contre, leur pilotage est maintenant adapté à un planeur bien réglé. Ils ont acquis ce référentiel en pilotant mes planeurs, alors ce sera beaucoup plus facile pour eux de faire en sorte de retrouver le même comportement.

Finesse Max
Le Finesse Max vient souvent clôturer la fin de stage.
Funray
Le Funray est également très apprécié et certains le découvre, car sa polyvalence est surprenante.
Condor
  Plus lourd et plus technique le Condor de Multiplex : 4,20 m et 6,2 kg. Il demande déjà un certain niveau pour que son pilotage soit instructif.

LB
D’accord, peux-tu nous décrire une journée de vol typique ?

PA
Tu vas supporter le choc ? Bon, je prends l’élève à son hôtel vers 9H15, en général c’est sur la plage ou proche. En 15 min, on est sur le terrain. On vole une heure ou deux. Puis j’ai prévu du café et des croissants pour faire une petite pause et décompresser. Après on sort souvent un autre planeur. On a le droit de boire un coup entre deux batteries ! Vers 13H00 on sort le pique-nique du sac. Puis on vole encore un peu, mais là ça sature un peu. Si le gars est sympa je le ramène à l’hôtel, sinon je le laisse avec un paquet de gâteau…

Aller, un petit café entre deux Li-Po !
 
Café-croissant sur le pouce… Non, sur l’aile !

LB
Ne serait pas plutôt une paëlla ? J’ai vu quelques photos… « tragiques ! »

PA
Le plus horrible c’est quand l’élève est menacé d’être privé de calamar, pour le coup ça le motive !

Paëlla Plein de vitamines
L’inévitable paella ! C’est pas tous les jours facile, le modélisme…   Il est important de prendre des vitamines pour bien voler.

LB
Et à part la table et le planeur, quoi d’autres dans la région ?

PA
En termes de tourisme, Valencia et Alicante sont de belles villes et la partie ancienne est très riche. Plus proches, les villages avoisinants sont aussi très intéressants, Altéa, Denia, Javéa, Moraira etc. Ce sont des endroits qui ont vraiment beaucoup de charmes, quant à l’intérieur des terres, on risque d’être très surpris de certains paysages grandioses, ou de villages perchés comme Guadalest…

Moraira
Moraira fait partie des villes à visiter…
Rocher de Calpe Bassin d'eau chaude
Le fameux rocher de la station balnéaire de Calpe.   Ce lac d’eau chaude est toute l’année à 23°, il n’est pas très loin du site de vol, et il ya un restaurant…

LB
Quel est le meilleur moment pour venir ?

PA
Ben c’est quand t’en peut plus d’avoir froid chez toi ! Ha ha ha !
Blague à part, ça vole toute l’année ici et surtout l’hiver, on a beaucoup d’Allemands et de Suisses au club qui viennent passer la saison ici justement.

Baie turquoise
Même si on ne peut pas toujours s’y baigner certaines baies de la région sont magiques.

LB
Combien de temps dure une formation ?

PA
Entre 4 et 6 jours selon disponibilité et budget. Disons que le 4e jour permet de confirmer les acquis et ensuite de passer encore une autre étape, ça dépend de chacun. Comme disent mes élèves, cela leur permet de gagner des années et ne plus galérer sans comprendre. Là, ils franchissent une très grosse marche pour s’offrir une machine qui va bien, sans passer par d’autres planeurs plus décevants qui vont se casser sans savoir bien pourquoi. C’est une économie de temps et d’argent. J’ai fait le même calcul dans les années 80 : un stage dans les Alpes m’a permis de passer du planeur de 2,40 m que je ne comprenais pas bien à l’Alpina que j’ai gardé des années.

LB
Et donc comment fait-on pour te contacter ?

PA
Par e-mail, c’est le plus simple : pierrealbanaeromodel@gmail.com

Ensuite, on se téléphone, c’est mieux pour faire connaissance et répondre à toutes les questions.

spacer A bientôt

Contacter le webmaster : laurent@jivaro-models.org

Pierre vous attend si vous souhaitez progresser
 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.

Copyright jivaro-models.org
Locations of visitors to this page