Home
Sujet ajouté le
20 septembre 2007
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google

 

Inter-Ex 2007

http://www.inter-ex.com/

La rencontre des aéronefs les plus fous s'est déroulée cette année sur le moelleux terrain d'Ostrach, en Allemagne,
le premier week-end de septembre.
Voici une sélection d'images, les modèles ne sont pas présentés par ordre de préférence.

Présentation : Laurent et Romain Berlivet, Gérard Jumelin

Il était loin de passer inaperçu malgré sa taille minuscule, ce racer réalisé par Rolf Schmidt.
Moteur brushless Mighty Midget, servos anglais Falcon Models et récepteur français Coural / Microplanes Solution pour la profondeur et les ailerons, batterie Li-Po 1S 145 mAh. 17 g en ordre de vol, 25 cm d'envergure, il ne faut pas le perdre de vue, car il fuse en plus !
Le rêve de beaucoup se concrétise...
Un design original, le RekinChark du jeune Romain Berlivet, qui peut voler avec 2, 3 ou 4 de ses surfaces portantes, et cela sans avoir à changer le centrage. Fuselage découpé dans du styro évidé et voilures en dépron marouflé. Parfois un peu chaud à piloter, quand même... Moteur AC-DIMot.

Le Mobil'Air, dernier design de Gérard Jumelin, rend hommage au sculpteur Alexander Calder.
Réalisé en 3 tailles, la plus petite reçoit un équipement issu d'un X-Twin, le petit bimoteur de chez Silverlit. 40 cm d'envergure et seulement 18 g. Particulièrement stable, il atteint des hauteurs étonnantes avec un ensemble radio récupéré sur un jouet Silverlit.
Gérard en avait construit à la chaîne pour tous ses amis.
La version moyenne mesure 66 cm et pèse 107 g. Le moteur brushless artisanal est monté en propulsif, il entraîne une hélice GWS 4"x2.5".
Le plus grand mesure 80 cm d'envergure et pèse 165 g. Il est pour sa part motorisé par 2 petits brushless Feigao short can (version courte) réduction GWS 1:5.

Construction en Dépron pour les ailes et carbone pour les poutres des plus grands, brochettes pour les petits...

Une des premières machines volantes à avoir pris l'air, en août 1901, la N°21 de Gustav Weißkopf, reproduite ici en version électrique par Manfred Weßbecher. La motorisation est assurée par 2 Speed 400 réductés. Lancée à la main, elle tient l'air, en virant doucement à plat et en perdant doucement son altitude. Il manque juste un peu de puissance pour que le vol soit parfaitement stabilisé.
Un petit engin génial réalisé par Lutz Näkel, qui vole de façon fantastique, motorisé par une petite turbine GWS 40. Ce Heulsause mesure 38 cm de diamètre et pèse 130 g.

Une grosse aile volante Horten 229 V3 biturbine et moteurs Kontronik Tango 7, équipée d'un train rentrant.
Cette réalisation de Ralf Bender mesure 3,36 m et pèse 15 kg. La batterie est composée de 2 packs Li-Po 10S 3900 mAh.


Une vidéo de l'aile Horten 229 est téléchargeable ici. (7,5 Mo, .wmv)

Quelques-uns des très nombreux autogires d'Al Foot, un ancien pilote de jets de la RAF. L'homme maîtrise son sujet, il présentait des mono, bi, tri et même quadri rotors, certains de formule "canard", et tous volent à la perfection, quelle que soit leur taille.
Un site sur lequel on retrouve les plans, téléchargement d'articles publiés...
http://my.pclink.com/~dfritzke/twirl.pdf
http://my.pclink.com/~dfritzke/quadratwirl.pdf
... et une publication dernièrement de la version mono
http://www.qefimagazine.com/issue/issue.aspx?cid=3929

Une partie de l'escadrille de Peter Löhner. Le curieux engin du haut est capable de changer de sens de vol. Moteur et stab sont fixés sur un axe. Trajectoire aléatoire et pilotage délicat... Après une pirouette incertaine, l'ensemble pivote de 180° et le modèle repart dans l'autre sens, comme l'atteste le train d'atterrissage. www.crazyplanes.de
Il mersure 1,40 m d'envergure et pèse 200 g.
Superbe construction pour cette petite aile volante de Rolf Schmidt propulsée par moteur à poudre Rapier qui pousse gentiment pendant quelques dizaines de secondes.
Très belle réalisation tout en Dépron, il faut vraiment avoir le nez dessus pour s'en rendre compte. Ce Mococoupe construit par Lutz Näkel pèse environ 4 kg pour 2,48 m d'envergure. Il est motorisé par un brushless Dualsky de 1100 W et 4 Li-Po 5 Ah. Visiblement très agréable en vol.
L'Okrone, un delta équipé de 2 moteurs Typhhon 3/3D mixés sur l'axe de lacet, afin d'effectuer des virages sans inclinaison ou des vrilles à plat, réalisé par Romain Berlivet.

Toujours très astucieux, les modèles de Stephan Dolch, tant son Quadrocopter que son Tribelle qui se plient pour se ranger dans une petite boîte et se déplient instantanément. Le quadri reste en position verrouillée grâce à un simple aimant (www.braunmod.de). Il mesure 95 cm et pèse 200 g.

La Patrouille de France de l'auteur conçue pour Intex-Ex est toujours du voyage... Elle mesure 1,46 m d'envegure, pèse 2,060 g et est motorisée par un Mega ACN 22/45/3 et un pack Li-Po 3S2P 3100 mAh.
Elle n'avait pas encore été présentée à Ostrach.

Incroyables réalisations, ces petits hélicos quadri rotor. Ils pèsent quelques dizaines de grammes et sont motorisés par des micro moteurs utilisés généralement sur des indoors, montés ici en prise directe.
Quel dommage que la construction n'apparaît pas très soignée, à tel point qu'on pense à un gag tant qu'on ne les a pas vu voler.
Le Schtroupmf mesure 5,5 cm et pèse 15 g. Il est motorisé par 4 moteurs de X-Twin et 1 Li-Po 145 mAh.

Celui du bas, qui ressemble à un trampoline, ou à un plateau, est réellement capable de voler avec le verre posé dessus ! Il mesure 35 cm et pèse 260 g. Plus d'infos ici : www.smartflyer.de

Eternels assemblages de bric et de broc, on identifie les engins farfelus de Peter Haas au premier coup d'oeil. Son dernier monstre : un dragon volant chevauché par une sorcière, un corbeau, un balais ! des fumigènes et quelques babioles qui ne servent à rien pour le vol... Fidèle à ses habitudes, avec une construction qui fait parfois un peu peur, et les vols qui vont avec... Envergure 4,50 m, poids 23 kg, 2 moteurs Axi et 60 éléments.


Une vidéo du Dragon est téléchargeable ici. (12,4 Mo, .wmv)

Faut être "gonflé" pour faire voler un engin pareil !
Après de nombreuses tentatives de roulage sans que l'appareil trop plaqué vers le sol ne parvienne à prendre l'air, il a été lancé à la main.
Aussitôt, la poche gonflée qui lui sert d'aile à pris du dièdre, lui permettant de virer à quelques mètres du sol...
Une réalisation de Arno Moonen, motorisée par un moteur de 6,5 cc, sans aucun doute improvisée pour la rencontre.

Les Polyclub des membres du club de Boissy, en EPP. Les 4 avions sont accrochés ensembles, puis ils se larguent l'un après l'autre.


Une vidéo est téléchargeable ici. (7.5 Mo, .wmv)

Peter Haas fait le spectable avec son chapeau à hélice de 60 cm de diamètre, issu d'un jouet. Des petits moteurs sont montés sur 4 des 6 pales, entraînant le rotor. Le modèle s'envole verticlament et suit le fil du vent, sans autre moyen de pilotage que la commande de puissance.

Mademoiselle, une volupture de Gérard Jumelin. La structure est finement moulée à base de chaussette de carbone mise en forme sur de nombreux gabarits.
Les moteurs GWS réductés 5:1 sont placés au niveau du nez, en propulsif. Un film tendu jusqu'en haut du front assure la surface latérale qui donne toute sa stabilité à cette sculpture de formule canard.
Envergure 85 cm et un poids de 133 g.
Snoopy et sa niche volante, réalisée par Michael Mill en feuilles de dépron. Envergure 20 cm, poids 350 g.
Ca virevolte et ça se pilote sans problème.
Le Pegasus de Stephan Brehm www.stephanb.rchomepage.com, un modèle de formule Rogallo. Le "fuselage" est issu d'une frite de piscine. Envergure 1,38 cm, longueur 2,10 m et un poids de 1,305 g. Le moteur est un Pulsar 40, la batterie Li-Po 3S 3200 mAh.
Plus gros que nature, ce 3D en planche, king size de Christian Huber, est très peu chargé. Il donnait l'impression d'être dans un simu. Toutes les évolutions semblent se passer au ralenti. Envergure de 2,40 m, poids de 2,300 kg, batterie 5S 3700 mAh et moteur Flyware T-Rex de 1 kw de traction.
Un pack d'accu 5S et une turbine Schübeler de 90 mm permettent à ce Ryan X13, jet à poussée vectorielle, de tenir le nez en l'air. La cellule en plaque de polystyrène est réduite à sa plus simple expression. Envergure 70 cm et un poids de 1,022 g.
Le Dragon de Christian Huber mesure 80 cm et pèse 200 g. Il est motorisé par 2 petits moteurs de CD-Rom placés au bord d'attaque.

L'aile volante Handley Page H.P.75 du sympathique Ian Tunstall mesure 2 m d'envergure et pèse 3,200 kg. Elle est motorisée par 2 Speed 600 Eco et 9 élements.

L'Euroship de Paul Vissers, croisement entre un Eurofighter et un Starship.
Motorisé par 2 turbines électriques, il mesure 1,45 m et pèse 1,6 kg.

Le Sting Ray, une structure simple en carbone recouverte d'un film tendu. Les 200 g virevoltent dans tous les sens dans les mains de Christian Huber.

Jusqu'où faut-il pousser le réalisme ? Ce Stuka de 2,50 m et 14 kg à motorisation brushless très bien réalisé largait sa bombe dans le hurlement de sa sirène !
Ceux qui ont connu cette triste période n'auraient sans doute pas aimé revivre de pareils moments, même par le biais d'un modèle réduit...
Il en faut sans doute pour tous les goûts. C'est peut-être un hommage au père ou au grand-père pilote qui s'est bousillé la santé dans les ressources violentes sous forts facteurs de charge qui suivaient le bombardement ?
Ce qui est sûr, c'est que ceux qui se sont pris les bombes sur la gueule n'ont pas eu de descendants pour raconter l'Histoire...
L'aile Junior Wing pilotée par Norbert Ladenburger, créateur du Wingo et l'un des pionniers du vol indoor en teutonie. C'est à l'origine un jouet qui a été équipé d'une micro-radio. Ca part fort à la catapulte.

Pas moins de ailes sur le 9-Decker de Rainer Lange. 66 cm d'envergure, et quelle hauteur ?... Il pèse 400 g. Ca vole sans problème, les boucles sont surprenante, l'avion tournant pratiquement sur place.

La Coccinelle de Josep Ortiz, en dépron. 200 g, 64 cm d'envegure. Un V forme la dérive. Le moteur est un Axi 2208/34.
Flower Power, un superbe travail de moulage, en chaussette de carbone mise en forme sur moule, imaginé par Gérard Jumelin.
Si ce modèle, tout est en courbe, que ce soit la tige, la forme des feuilles,
le dièdre... L'entoilage des Volupures, c'est du film alimentaire peint à l'aérographe pour feutres à alcool (Letrajet- Letraset).
Un moteur Dieter Gerblinger 12 g brushless entraîne les 150 g et 80 cm d'envergure de cette belle plante...
Ici, c'est la version la plus grande, Gérard en a conçu une autre plus petite avec 2 feuilles au lieu de 4.

La voiture volante est devenue un grand classique. La Traban était présentée en 2 tailles par Christian Huber.
40 cm d'envergure, un poids de 480 g et un moteur Park 400 pour la grande,
25 cm d'envergure, un poids de 120 g et un moteur Macro Rex 220-6-3000.

Le Triplan Pensuti-Caproni de Lutz Näkel tout en dépron peint en trompe l'oeil. Envergure 51 cm, longueur 48 cm, poids 230 g.  
Un Panther à turbine bien motorisé, puisqu'il décollait du sol, le fuselage glissant sur l'herbe et grimpait à la verticale.
Il doit s'agir d'un kit Aero-Naut. Parfait pour une rencontre électrique, mais qui n'avait pas vraiment sa place dans une telle rencontre "expérimentale".
Un des nombreux Martinet de Gérard Jumelin. L'oiseau a été décliné dans de nombreuses versions, accessibles en cliquant sur le lien ci-dessus. Le plan est également téléchargeable.
The Bump, un petit biplan remuant présenté par Stephan Brehm. Le plan est téléchargeable sur son site : www.stephanb.rchomepage.com
Les ailes volantes de Winfried Granget.
La Bretty 25 mesure 2,10 m d'envergure et pèse 1,300 g, motorisée par un Kontronik Fun 400 et 3 Li-Po 2000 mAh.
La Nuri 23 mesure elle 1,40 cm, et pèse 900 g.
L'aile volante Speed-Wing de l'auteur, remise au goût du jour avec un brushless. Elle ne reste pas longtemps au même endroit...
Le fuselage est en bois, l'aile en mousse coffrée.
Envergure 101 cm, longueur 60 cm, poids 450 g, moteur Typhoon 6/13, hélice 5"x5" et 3 Li-Po 1500 mAh.
Un petit autogire génial, le Whopper de Stephan Brehm. 73 cm de long, deux rotors de 51 cm et 216 g en ordre de vol. Il passe même quelques figures de voltige. Il est également équipé de 22 Leds pour le vol de nuit.

Une partie de l'ecadrille de Dieter Gerblinger. Le moteur de celui de droite possède un pas variable, il est placé vers le mileu de l'aile. Ca permet de faire toucher le nez au sol sans casser l'hélice.

A gauche, Delta canard X 305 de Christian Huber. 60 cm d'envergure, 250 g et moteur Microrex 220-12-1300.
Au centre, une aile volante motorisée par une propulsion issue d'un X-Twin, la Dizzy Chick II de Christian Bürger.
A droite, le missile Fireball XL 5 de Al Foot.

A gauche, le Carbon Traveller Convertible de Urs Szymanski est en jonc carbone recouvert de toile de spi. Incidence variable, stabilisateur pendulaire. 71 cm d'envergure et 205 g. Le moteur est issu d'un lecteur de CD-Rom. Ce modèle est issu d'un kit www.acesim.com/rc/ctc/
L'aile volante Carbon Falcon avec ses extrémités articulés, utilisant le même principe que la Twisteuse de l'équipe JMP. Produite en kit par le même fabricant : www.acesim.com/rc/

Le fuselage du Giles de Jan Linders n'est pas cassé, c'est tout l'arrière de l'avion qui pivote.
A droite, un petit ornithoptère.

Le canard Evolution de Dieter Graser équipé d'un réacteur de 7 kg de poussée, envergure 2 m, poids 7,5 kg. Construction en bois et polystyrène coffré.
Au centre, un multiplan de 1 m d'envergure, mais 13 m si elles étaient mises bout à bout... dû à Peter Haas.
A droite, ce petit biplan de Peter Löhner www.crazyplanes.de dispose d'une traction vectorielle, son moteur étant monté sur pivot.

Quelques-unes des Variante de Jean-Yves Martin et Gérard Jumelin, qui sont déclinées dans de nombreuses versions. Jean-Yves a effectué un vol mémorable en compagnie d'une demi-douzaine de rapaces.
Au centre, reproduction plus grande que nature d'un "avion en papier" réalisée par Rainer Lange, avec un pilotage par traction vectorielle.
A droite, le Cherenowsky en demi-lune de Lutz Näkel, en dépron soigneusement peint en trompe l'oeil avec l'ombre des nervures. Envergure 1,18 m, poids 310 g.

L'autogire Cierva C29 3/4 de Rolf Schmidt, 84 cm de diamètre rotor et un poids de 740 g.
Au centre, le H5N2 (!) de Stefan Müller, 90 cm d'envergure et 600 g. Moteur OS 1,76 cc
A droite, le micro 33 cm "Thunder Mustang", un racer en fibre 3/4 du vrai Mustang, de Gérard Jumelin équipé d'actuateurs.

Space Bottle One, inspiré du Space Ship One. Différentes versions étaient présentées. Celle visible ici est motorisée par une petite turbine. D'autres sont propulsées suivant le principe des fusées à eau. Le fuselage est bien sûr tiré d'une bouteille en plastique. Poids 150 à 400 g suivant la version.
Autre modèle de Rainer Lange, la Minilibell, déjà vue à Aspach et ailleurs... Les yeux sont composés de 35 Leds pour le vol de nuit. 74 cm d'envergure et 220 g tout mouillé.
Le V1 Ralf Bendel mesure 80 cm d'envergure et est motorisé par une turbine de 69 mm de diamètre, entraînée par un moteur Fun 400-36.

Grande variété de modèles. Au centre, le jet Scoda Kauba motorisé par une turbine de 90 mm, un moteur Kontronic Fun 600-21. Envergure 90 cm, poids 2,200 kg.
L'aile Rogallo de Dieter Gerbliger.

Le gros Hughes 500 de Martin Orth. Diamètre rotor 1,90 m, poids 15 kg. Le moteur délivre 2,5 kW.
Le petit avion 2 axes aile basse de Norbert Ladenburger, découpé au fil chaud dans du polystyrène.

A droite, le team Mobil'Air. Les motorisations sont issues de jouets X-Twin Silverlit. Certains ont été finis le jour même, les autres à peine trop tard !...

Les enfants, ravis de s'élancer à la recherche des bonbons largués par ce Piper de 2,80 m et 11 kg.

La remise des prix avec Gerald Lehr. En haut à gauche le Trophée des "Penseurs de travers", remporté par le Crazy Expérimentateur Peter Löhner, qui sera remis en jeu à Paris / Boissy-sous-Saint-Yon les 6 et 7 septembre 2008.
 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.

Copyright jivaro-models.org
Locations of visitors to this page