Home
Sujet ajouté le
9 juillet 2022
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google
Berceau de portage

Berceau de portage

Pour petits planeurs en vol de plaine

Présentation : Grégory Zietek

Le planeur se pratique le plus souvent à la pente, où il est possible d'accumuler des heures de vol tant que le vent est dans l'axe. Mais tout le monde ne dispose pas d'un site de vol à proximité. Dans ce cas, on se tourne vers le vol de plaine, avec montée au treuil, au sandow ou encore en remorquage. Cependant, toutes ces méthodes ne sont pas idéales pour mettre en l'air des petits planeurs 2 axes. Pour cela, il existe un autre procédé qui fonctionne bien : le portage.

J'ai construit un biplan Manon qui bénéficie d'une charge alaire réduite grâce à ses 2 ailes, et il est bien motorisé. C'est sûr lui que j'ai greffé un berceau de portage confectionné sur mesure pour embarquer mon planeur Virus. Il faut bien sûr 2 émetteurs et 2 pilotes pour faire évoluer cet ensemble. On trouve toujours sur le terrain un copain qui accepte de tenir l'un ou l'autre rôle.

Voici quelques idées pour construire le vôtre, ou l'adapter à votre façon si vos modèles ne sont pas les mêmes que ceux de cette présentation.

Le planeur Virus s'envole, emporté sur le berceau du Manon.
( Ces deux kits sont produits par Silence Model.)

Plan du berceau
Clic droit sur l'image pour télécharger le fichier échelle 1 du berceau, au format PDF.

Conception


Manon de Silence Model Planeur Virus
L'avion porteur est un biplan Manon de 80 cm d'envergure.   Le planeur Virus mesure 66 cm d'envergure et pèse moins de 100 g.

Pour ne pas altérer les qualités de vol ni masquer la dérive, il faut que ce berceau ait une faible trainée. Il est donc confectionné à base de contre-plaqué fin. J'ai pris du peuplier de 3 mm, c'est amplement suffisant.
3 entretoises maintiennent l'écartement entre les cloisons verticales. Celle de l'arrière dépasse de chaque côté afin de fixer le berceau sur l'aile de l'avion avec des élastiques tendus sous l'intrados.
Celle de l'avant est en tube alu de 3 mm dans lequel tourne un jonc carbone de 2 mm. Ce dernier reçoit à chaque extrémité un palonnier de servo formant une équerre. La partie verticale est raccordée au servo tandis que celle horizontale permet d'accrocher l'élastique.

Servo dans le flanc Flanc et palonnier
Le micro-servo est glissé à l'intérieur d'un flanc.
Verrouillé Libéré
Servo en postion élastiques verrouillés, puis en position libérés.
Berceau complet Mousse de protection
Une mousse adhésive de 5 mm est

C'est un micro-servo ordinaire de 10 g qui actionne le mécanisme très simple. L'ensemble pèse 34 g. Il est raccordé sur une voie libre du récepteur, actionné si possible sur l'émetteur par un inter 2 positions ou à impulsion. Le système doit rester simple pour fonctionner à tous les coups et également être facile à recharger...

2 Virus Virus
Le vol de plaine est accessible à ces micro-planeur grâce à l'avion porteur.
Ce Virus a été conçu par Bernard Munoz en 1986. Un kit remis au goût du jour est maintenant disponible.

Détail technique : l'incidence du planeur doit être calée avec un léger pincement afin que le planeur ne tire pas sur les élastiques lorsque la vitesse augmente. Mais pas trop car il ne doit pas non plus rester en appui sur le berceau.
Point important : les centres de gravité de l'avion et du planeur doivent se trouver sur un même plan vertical de façon à ce que le centrage de l'ensemble ne varie pas. Un peu avant, ça passe. Par contre, il ne faut surtout pas que le point de centrage de l'ensemble soit en arrière du centre de gravité de l'avion.

Composite 3, 2, 1... largage !
Prise d'altitude... mais pas trop : les modèles sont petits.

Sur le terrain

Le berceau est d'abord attaché sur l'avion. Il faut un avion à aile haute, ou un biplan comme le Manon.
Les élastiques sont tendus entre le tourillon arrière du berceau et les encoches à l'avant. Il faut qu'il soit bien plaqué. Attention à ne pas endommager le bord de fuite lors de l'opération. Un petit U en métal découpé dans une canette renforce bien cette zone. Une rallonge permettra de raccorder le servo sur le récepteur. Une voie libre est préférable, actionnée par un interrupteur. Si le récepteur ne dispose pas d'une voie supplémentaire, un cordon en Y raccordé sur la dérive peut convenir, même si ça rend la séparation un peu acrobatique. Dans ce cas, un coup de manche bref permet de libérer le planeur.

Planeur sur son berceau Bulles de savon...
Le planeur installé sur le berceau. Les élastiques permettant de le plaquer sur l'avion ne sont pas encore tendus. Venant de l'arrière, ils seront glissés sur le palonnier rotatif.   Sur cette photo, on voit que le Manon a également été équipé d'un diffuseur de bulles de savon... mais malheureusement elles éclatent dès que l'avion a pris de la vitesse.

Une fois le berceau installé et connecté, le planeur est posé à plat sur l'avion. Les élastiques peuvent être enroulés directement sur le montant arrière de la cabane. Ils passent au-dessus du planeur et s'accrochent sur les équerres/palonniers montés sur l'axe en carbone. Ils doivent être suffisamment tendus de façon à ce que le planeur reste bien plaqué.

En vol


Lancé à la main Envol
Quand la piste est en herbe, les petites roues accrochent trop. Dans ce cas, une bonne impulsion à la main et c'est parti !
Décollage sur piste C'est parti !
Sur piste en dur, le décollage se fait depuis le sol, bien face au vent.

Le décollage peut s'effectuer du sol si la piste est bien lisse et le vent dans l'axe. Sinon, on propulse l'ensemble face au vent avec les ailes bien à plat. En général, le pilote du planeur n'a aucune action a effectuer. Il doit cependant rester attentif et suivre son modèle durant toute la grimpée, au cas où le largage se ferait de façon intempestive ou s'il y avait une urgence.
Avec ces modèles de petite taille, il vaut mieux ne pas grimper trop haut afin de les visualiser.

Grimpée
Prise d'altitude... mais pas trop car les modèles sont petits !


Quand l'altitude voulue est atteinte, de préférence un peu contre le vent par rapport au terrain, le porteur annonce son largage, réduit les gaz, pique légèrement et actionne l'inter. Le planeur se libère avec parfois un léger excédent de vitesse.
De nombreux vols peuvent être effectués avant que les batteries ne soient vides.

Bons vols et... portez-vous bien !

Contacter l'auteur : greg@jivaro-models.org

Top, largage !
3, 2, 1, largage ! Une action sur l'émetteur décroche les élastique et le planeur est libéré.
 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.

Copyright jivaro-models.org
Locations of visitors to this page