Home
Sujet ajouté le
15 avril 2020
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google
Mini-Loop

Mini-Loop

Voltigeur pour petites pentes

Texte et photos : Ghislain Prat

En juillet 2017, Modèle Magazine a publié un plan de planeur de voltige en EPP qui avait attiré mon attention : le Looping, conçu par Michel Voisin. Bien que le site de Jivaro soit déjà bien fourni en plans semblables (Fish, Quark avec toutes ses déclinaisons…), j’avais envie de construire le Looping.

Mini-Loop avec son émetteur Vu de dessous
Entièrement démontable
Le Mini-Loop est un planeur de voltige 3 axes compact et facile à transporter puisqu'entièrement démontable. La cellule est en EPP.

Mais avec quelques modifications : d’abord, je voulais le découper au fil chaud. Je devais donc redessiner le fuselage pour l’importer en DXF dans GMFC. Deuxième contrainte : la course maxi de déplacement en X de ma table limite les dimensions à 825 mm, d’où réduction des côtes générales.
A l’arrivée, cela donne un petit planeur de 1,30 mètre d’envergure, et de 88 cm de long, dérive comprise, naturellement baptisé Mini-Loop. Au passage, je remercie Michel qui m'a autorisé à diffuser cet article inspiré de sa création. Cela correspond tout à fait à mon souhait d’avoir un planeur facilement transportable pour m’accompagner en montagne. Et pour cela, en plus des dimensions, il fallait que l’empennage soit démontable. Voilà le résultat que je vous livre dans ce dossier : le Mini-Loop.

Caractéristiques techniques

Envergure : 130 cm
Longueur totale : 88 cm
Surface : 20,5 dm²
Corde emplanture : 20,5 cm
Corde saumon : 12 cm
Masse : 380 g / 450 g
Charge alaire : 18,5 g/dm² - 22 g/dm²
Centrage : de 68 à 74 mm du bord d’attaque à l’emplanture

Equipement :

4 servos 9 g, 1 accu Ni-MH 4x800 mAh (format AAA), récepteur 4 voies minimum


Construction

Pour ceux qui ont la revue citée plus haut, vous pouvez vous y reporter, j’ai conservé le principe général. Le matériau est de l’EPP 30 kg/m3, l’entoilage des ailes est fait au film de lamination, celui du fuseau au tissu de verre 40 g/m² collé à la colle universelle diluée (méthode du regretté Papy Kilowatt), plus facile pour épouser les arrondis. Un plat de carbone de 10 mm x 0,5 mm sert de longeron sur la longueur de 1 m (c’est ce dont je disposais). Les ailerons sont en Depron de 6 mm amincis par ponçage. Une astuce pour ce point : je cale l’aileron entre deux guides, l’un de 6 mm (tube alu ou baguette de bois dur) d’un côté, corde à piano de 2 mm de l’autre, et la cale à poncer fait le reste (avec un peu d’huile de coude). On peut faire une approche au cutter, sans trop de risques si on maintient bien les guides. Une baguette en pin de 6x3 y est collée côté articulation pour augmenter la rigidité, idem au bord de fuite de l’aile.

Mini-Loop : le plan
Le plan du Mini-Loop échelle 1 est téléchargeable au format PDF (174 ko).
Clic droit sur l'image puis "enregistrer la cible du lien sous".

Pour les possesseurs de machine à commande numérique, un dossier ZIP (82 ko) contenant les fichiers DXF est téléchargeable. Clic droit sur l'image puis "enregistrer la cible du lien sous...".

L'empennage démontable


Note :
Avec le stab du plan d'une envergure de 180 mm par demi-stab (celui que j'ai retenu), on obtient un volume de stab de 0,44. Dans ce cas, Predim RC donne un centrage à 63 mm pour une marge statique de 5%, et 68 mm pour une marge statique de 2%.

Trouvant le volume un peu faible, j'ai fait le calcul avec un stab de 220 mm, ce qui donne un centrage entre 72 et 77 mm, avec un VS de 0,54.

Ne pouvant procéder aux essais, chacun pourra choisir en fonction de ses aptitudes au pilotage.

Pour le stabilo, j’ai retenu la solution du pendulaire, construit en Depron de 6 mm. L’axe est un tube de carbone de 4 glissé dans un tube alu de 5x4. Ce dernier en pris en sandwich entre deux morceaux de balsa de 1,5 mm collés de part et d’autre d’une forme en balsa de 5. L’ensemble est maintenu sur le fuseau par deux vis en nylon venant se visser dans un morceau de contre-plaqué de 2 mm collé à la PU.

Assise du stab Dérive installée
Le support du stabilisateur pendulaire est maintenu par 2 vis.

Concernant la dérive, le dessin de sa base a été modifié par rapport au plan initial. Réalisée en Coroplast, elle se loge dans une fente à l’arrière du fuseau et y est maintenue par une vis nylon traversant deux « inserts » en balsa dont l’un est fileté et durci à la cyano. Un jonc de carbone de 3 mm vient raidir le tout en se plantant verticalement, par une alvéole du Coroplast, dans le bas du fuselage.

Dérive et assise de stab démontées Dérive en place
Profondeur montée   Empennage
Les empennages sont totalement démontables.

L'aile

Le profil retenu est le TP66/66S, avec une corde de 205 mm à l’emplanture et 120 mm au saumon. Rien de particulier, pour sa construction, les fichiers de découpe ou en DXF précisent l’essentiel.

Avant finition
L'aile est rigidifiée par un longeron en plat carbone.

Le fuselage


Servo d'aileron Passage de l'aile
Les servos d'ailerons sont placés dans les flancs du fuselage, sous l'intrados, donc peu visibles.

Découpé dans une plaque d’EPP de 50 mm amincie de 45 mm à l’avant et à 35 mm à l’arrière (ou tranchée dans un bloc de 150 mm). Pour sa découpe à la machine, veiller à bien positionner le zéro car vous aurez probablement besoin de toute la course des X de votre machine. Conservez aussi les paramètres de découpe du fichier (hauteur de base, offsets…), cela conditionne le bon positionnement de la découpe de la cabine. Pour la découpe de cette dernière, il faut retourner le fuseau, nez du côté du zéro, le laisser dans sa dépouille, et là aussi, conserver les paramètres du fichier de découpe. Vous pouvez faire un essai sur une chute de Depron ou autre matière, pour vérifier le bon positionnement.
Pour le passage d’aile, j’ai passé le fil de découpe dans un trou percé au niveau du bord de fuite, soit à 465 mm du nez, 3 mm en dessous (à cause de la hauteur de base nécessaire). Tenir compte que la découpe débute par le bord de fuite pour positionner le fuseau, toujours dans sa dépouille dans le bon sens. Le calage retenu est de 1,5 °, le stab pendulaire se chargera d’optimiser le V longitudinal.
Avant de retirer le fil, vous pouvez en profiter pour découper le logement des servos d’ailerons qui sont fixés dans le fuselage. Utiliser le fichier de découpe d’un rectangle, en réglant la corde à la dimension de vos servos, en tenant compte du rayonnement qui sera sur l’extérieur de la découpe et le point de départ au bon endroit. (Par exemple, pour des servos de 26 mm, découper un rectangle de 24 mm, voire moins en fonction de votre table).

Au sol

Le logement de la dérive, quant à lui, est découpé en utilisant la guillotine horizontale, sur une largeur de 25 mm. La hauteur de départ est réglée du côté le plus bas, le fuseau étant posé à plat sur une cale de 2 mm pendant l’armement de la guillotine, et on enlève la cale pour le retour à zéro. Les 2 mm verticaux sont coupés pendant la préchauffe du fil. Avec le rayonnement, cela donne une encoche de 3 mm correspondant à l’épaisseur du Coroplast.

Cabine retirée Equipement radio
La radio est casée sous la cabine amovible, très en avant afin de ne pas devoir ajouter du lest pour le centrage.

Quelques coups de cutter pour chanfreiner les angles et un ponçage au papier de verre permettent d’obtenir un fuselage assez sympa.
La cabine sera maintenue en place par des aimants (ou des tourillons de 3 mm environ à l’avant et un aimant à l’arrière ou encore une broche traversant la cabine pour venir se bloquer dans le fuselage).

Décor d'intrados Posé sur le dos
Sur un petit modèle destiné à être remué, un décor bien contrasté dessus/dessous est préférable.

Quand vous en serez là, c’est que votre planeur sera quasiment terminé. Positionner les éléments de la radio et éventuellement un peu de lest (15 g pour mon cas) pour obtenir un centrage entre 63 et 68 mm du bord d’attaque à l’emplanture (dixit Predim RC).
Bons vols à tous avec cette petite machine.

Démonté Prêt à s'envoler

Des photos sur la pente viendront quand le Mini-Loop aura pris l'air, après le confinement...

Contacter l'auteur : ghislain-prat@jivaro-models.org

 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.

Copyright jivaro-models.org
Locations of visitors to this page