Home
Sujet ajouté le
29 mai 2011
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google

 

Présentation : Fred Marie

Le Quark (une sorte d’hommage au Quartz de François Cahour) est un planeur de voltige aux formes classiques (pas de fuselage type « poisson ») construit entièrement en EPP (avec un peu de dépron aussi). C’est une sorte de mariage entre un Twister / Salto pour l’avant et un Typhoon pour la dérive (parce que j’aimai bien la forme… Les vols prouveront qu’elle est aussi efficace !)
Pourquoi mini ? Parce que le plan original du Quark fait… 3 mètres d’envergure, une belle bête pour un planeur de voltige de ce type. Alors avant d’attaquer les moules, et suite à une discussion avec les copains sur un planeur de voltige incassable pour s’amuser près de soi, j’ai donc réduit mon plan original pour en faire le « mini » présenté ici.

Quark Mini Quark Mini Quark Mini

Les caractéristiques sont :
Envergure : 1,67 cm (taille maximale de découpe possible avec la machine utilisée)
Longueur : 1,10 m
Profils : SB96V – SB96VS (du classique !)
Poids : 807 g

Plan Quark Mini
Le plan du Quark Mini est téléchargeable au format PDF.

Pièces découpées en EPP
Le fuselage, en deux parties, ainsi que les ailes et stabs ont étés découpés par Luc Chavand de Miniplumes. Une semaine après avoir envoyé les fichiers, un mini kit arrive chez moi, prêt à assembler !
L’assemblage pour les habitués de l’EPP et de ce genre d’engins en général ne pose pas de problèmes particuliers. Pour les ailes, il faut bien veiller à coller les fourreaux d’ailes bien perpendiculaires par rapport à l’emplanture, et aussi bien droit pour ne pas avoir une aile qui traine ! Pareil pour les fourreaux de stabs, mais une fois encore, rien que du classique ici.
La rigidité de l’aile a été obtenue en insérant des plats de carbone de 1x6 mm. Simple, efficace, et rapide ! Une incision avec un cutter, on insère le plat, et hop, un coup de cyano fluide par-dessus.

Quark Mini Quark Mini
Traçage de l'emplacement des plats carbone. Incision et insertion du plat carbone dans l'aile.
Quark Mini Quark Mini
Tracage des emplacements des fourreaux de clef d'aile. Clefs bien parallèles.
Quark Mini Quark Mini
Collage des fourreaux avec les clefs dans les depouillent pour garantir un bon alignement. Emplacement du servo d'aileron près de l'emplenture avec saignée pour le câble du servos dans l'EPP.
Quark Mini
Découper les ailerons sur toute l'envergure.

Attention, il faut au moins en mettre deux par aile ! Intrados / extrados pour une bonne rigidité, et surtout bien les coller. Ma paire d’aile est un peu souple à cause de cela.Faire attention donc si vous utiliser les plats carbone. Il est bien sur aussi possible d’utiliser un tube pour le longeron (voir plan), qui servira à la fois de fourreau pour la clef d’aile, mais aussi pourquoi pas, pour ballaster un peu l’engin quand les conditions s’y prêtent. A recommander pour sa plus grande rigidité (faites ce que je dis, pas ce que je fais).
Les puits de servos sont ensuite découpés en faisant attention de ne pas transpercer l’EPP à l’extrados, puis les servos sont collés à la colle chaude dans mon cas. Les ailerons sont ensuite découpés sur toute l’envergure (faites ce que je dis, pas ce que je fais !), le bord d'attaque des ailerons est biseauté à 45 degrés en n’oubliant pas d’enlever 1 ou 2 mm d’EPP à l’emplanture de l’aileron pour qu’il ne frotte pas sur le fuselage.

Construction du fuselage
Pour le fuselage, les deux moitiés avant/arrière sont collées avec de l’époxy, le tout est ensuite poncé en dégrossissant au cutter avant pour s’économiser l’huile de coude. L’avant du fuselage est évidé pour y mettre la radio. Pas de renforts pour le fuselage, mais j’ai utilisé des gaines Sullivan sur toute la longueur de chaque côté du fuselage. Cela participe pas trop mal à rendre le fuselage plus rigide. Pour les gaines, du classique. Une entaille, on glisse la gaine, et cyano fluide partout.
Les tubes pour les clefs d’ailes sont ensuite installés dans les découpes, le tout collé à la cyano. Même punition pour le fourreau de clef du stab.

Quark Mini Quark Mini
Le fuselage en 2 parties, brut de découpage. Collage des 2 moitiées de fuselage.
Quark Mini Quark Mini
Plan de la dérive. Traçage sur le dépron de 6 mm.
Quark Mini Quark Mini
La dérive avec ses baguettes de 6x6. Collage de l'axe de profondeur.
Quark Mini Quark Mini
Collage de la dérive au fuselage. Vue du fuselage après poncage.
Quark Mini Quark Mini
Renfort en balsa pour boucher les trous de découpe et renforcer l'appui des ailes. Evidement du nez du fuselage pour la radio.
Quark Mini Quark Mini
Gaine de commande. Passage des gaines de commande de stab.
Quark Mini Quark Mini
Traçage des axes de fourreaux. Découpes des passages de fourreaux dans l'épaisseur du stab.
Quark Mini Quark Mini
Collage des fourreaux dans les dépouilles - le scotch sert à rendre l'époxy lisse après séchage. Découpe du stab suivant le plan.
Quark Mini Quark Mini
Découpe des tubes en leur milieu, puis trim de l'emplanture pour bien coller au fuselage. Vue de l'ensemble dérive / stab.
Quark Mini Quark Mini
Les débattements de la profondeur : 45° degrés en bas, 45° degrés en haut...

Le cockpit tiens grâce à des aimants devant et derrière, fixés avec du scotch armé.
Tous les servos sont des minis à pignons métal, eux aussi collés à la colle chaude sur les parois du fuselage, le tout alimenté avec une batterie de 5 éléments Ni-MH.
En parlant du stab, j’ai mis le guignol pile dans l’axe du fourreau pour avoir un débattement maximum… J’ai 45 degrés en haut, et 45 degrés vers le bas... Ca devrait suffire !
La dérive fixe est quant à elle découpée dans du dépron de 6 mm… Une baguette en balsa de 6x6 vient se coller à son bord de fuite, le tout est collé au fuselage à l’époxy. Même punition pour le volet mobile, bref, du classique qui ne vous prendra que 5 minutes à exécuter.

Quark Mini Quark Mini
On admire le travail avant le recouvrement au ruban adhésif armé.

Recouvrement
Apres avoir admiré son œuvre, on prend un café, on sort le tout dans le jardin, et on passe la cellule entière à la bombe 3M77. L’ensemble du modèle est ensuite recouvert de scotch armé, puis apprêt, puis peinture. Classique. Pour les fanas de la finition, il est aussi bien sûr possible d’entoiler le tout au vinyl, Solartex, etc.

Quark Mini
Colle en bombe 3M77 pour améliorer l'adhérence du scotch armé sur l'EPP.

Quelques lettres en vinyl noir pour agrémenter le tout, ainsi que des bandes de scotch bleu sur le dessous des ailes et stab pour aider à voir la bête en l’air, et vous êtes prêt à voler !

Quark Mini Quark Mini

Réglages
Pour les débattements : pour les joueurs, à fond partout, pas d’expo.
Pour les timides : 50% de Dual Rate avec 30 à 40% d’expo pour une première approche.
Centrage classique au tiers, mais il y a de la place pour jouer aussi à ce niveau à plus ou moins 10 mm selon vos habitudes de pilotage.
Très peu de plomb sera nécessaire au centrage, et le devis de poids pour l’ensemble du model est le suivant :
Fuselage : 503 g
Stab : 32 g
Aile gauche : 138 g
Aile droite : 134 g

Total : 807 g

Pas mal, surtout sans chercher à être léger à tout prix (faut que ca avance dans le vent aussi !).

En pente
Les premiers vols de l’engin se sont fait lors de notre première rencontre planeurs… Dans les nuages, sous la pluie, dans 30 km/h de vent… C’est pas ça qui va nous arrêter, on est des purs VDPistes, même pas peur !

Quark Mini

Bref, après quelques lancés pour affiner le centrage, et nous montrer que la bête est très docile, la machine est passée de mains en mains des pilotes présents pour faire des aller / retour sur la pente, au raz de la couche des nuages. Les commentaires sont unanime, le planeur est agréable, ca vol bien… Mais bon, c’est pas fait pour se retourner la crêpe ?
Le lendemain, enfin, on y voit clair ! Le vent a forci, on se démonte pas, c’est de l’EPP ! On lance, ça a un peu de mal à avancer, mais ca avance !

Toute la voltige passe agréablement, les commandes sont précises (on avait un petit soucis de retour au neutre de la profondeur quand même, ça se voit bien sur la vidéo !), mais là où le planeur excelle vraiment, c’est quand on vole sur la zone de portance. Là, on sort le grand jeu, et on peut aller taquiner l’herbe du bout de la dérive, ou faire le pitre à 1 mètre du sol. Vive l’EPP pour enlever toutes nos inhibitions. On touche, on plante, hop, on repart pour retenter ce satané toucher de dérive !

Quark Mini Quark Mini
Quark Mini Quark Mini

Bref, je suis plutôt content de ce planeur, et c’est aussi l’avis de tous ceux qui l’ont fait voler. C’est un petit planeur de voltige agréable à la pente dont les seules limites sont celles du pilote, mais ce planeur est encore plus dans son élément dans un vent bien laminaire, en bord de mer par exemple, ou vous pourrez vraiment exploiter tout son potentiel, et le tout sans peur de casser.
Le prochain ? En bois, mais c’est une autre histoire !

Quark Mini

Contact : fred-marie@jivaro-models.org

 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.