Home
Sujet ajouté le
24 mai 2010
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google

Alimentation 12V de PC reconditionnée

Présentation : Christophe Chanudet

Laurent Schmitz nous a présenté sa modification d'une alimention de PC pour l'utiliser comme source de 12 V à la maison, afin de pouvoir y brancher le chargeur et remplir nos accus. Je vous propose une autre façon d'effectuer ce montage : le principe est le même mais le résultat est plus compact et à mes yeux plus satisfaisant.

Quelques mots avant de commencer sur le choix de l'alimentation : certaines sont ventilées sur le côté et d'autres ont un plus large ventilateur sur le dessus du boîtier (c'est le cas de celle que je vous présente ici). Préférez celles la si vous avez le choix : elles sont plus silencieuses. Tellement silencieuses que j'ai préféré ajouter un témoin de fonctionnement pour ne pas la laisser inutilement allumée !

Premièrement, plutôt que de couper les fils inutiles à ras, je préfère les dessouder de la platine. L'extrémité du fil vert est ressoudée sur la platine, à la place d'un des fils noirs qu'on a retiré. Afin d'ajouter un voyant de fonctionnement en façade, je conserve un fil orange (3,3V).

Ne pillez pas la boîte à ampoules de votre voiture, vous pourriez en avoir besoin pour aller au terrain un soir : mettez plutôt une résistance céramique à la place. Celle que j'utilise fait 4,7 Ohm pour 10W et me donne entière satisfaction. Je me suis laissé dire que plus la résistance est faible et plus la tension en sortie sera correctement lissée. Attention tout de même à ce que la résistance puisse dissiper suffisamment d'énergie : plus la résistance est faible, plus l'intensité est élevée (loi d'Ohm !) et donc plus la puissance à dissiper est grande. Le câblage est le même qu'indiqué plus haut : fils rouge d'un côté (5V) et fils noir de l'autre. Mettez deux fils de chaque côté : comme ça on est tranquilles.

La fixation de la résistance doit être soignée et tant qu'à faire aider à dissiper la chaleur : pour ma part elle est fixée au boîtier, sous le ventilateur, par l'intermédiaire d'une petite platine en aluminium (aluminium récupéré sur un radiateur de refroidissement d'une vieille chaine Hi-Fi !).

Le voyant en façade est une led, reliée au 3,3V en intercalant une résistance correctement dimensionnée (pour ma part une 39 Ohm, ce qui fait une intensité d'un peu moins de 0,1 A dans la led). On ne voit pas la résistance sur les photos : elle est cachée sous la gaine thermo-rétractable sur le fil orange.

On en arrive au plus utile : les sorties. J'ai laissé de côté les pinces crocos, qui font déjà assez de faux contacts sur le terrain : j'utilise des fiches bananes 4mm encastrables de laboratoire (on en trouve dans n'importe quel magasin d'électronique, tout comme les résistances). Elles sont montées en façade, et tant qu'à faire j'ai aménagé deux sorties. Possédant deux chargeurs, ça me permet de les faire fonctionner en même temps. Revenons à nos moutons, le câblage sur les bananes est le même qu'indiqué plus haut : fils jaunes sur le rouge et fils noirs sur le noir. Mettre autant de fils que possible sur chaque prise : ça évitera de les faire chauffer lors de charges sous forte intensité.

J'ai l'habitude de pas mal trimballer mon alim : pour partir en vacances, pour charger au local de mon club… il m'a donc fallu tout bien immobiliser à l'intérieur, pour que les fils n'aillent pas se balader dans le ventilateur et pour qu'il n'y ait pas de risque de courts circuits. Toutes les soudures sont donc protégées par de la gaine thermo-rétractable et les câbles sont immobilisés dans le boîtier par des colliers rilsans (aussi appelés serflex).

Vous me direz, c'est bien joli ces bananes mais comment charger au terrain ? Pour ma part je charge mes batteries quasi exclusivement à mon domicile (les li-po n'apprécient pas trop de subir plusieurs charges dans la journée !), mais j'ai tout de même prévu une solution pour le terrain : j'ai conservé les pinces croco du chargeur et je leur ai câblé des fiches bananes femelles.

Vous voilà donc en possession d'une alimentation fiable, peu coûteuse et peu encombrante, au prix il est vrai d'un peu plus de travail. Mais n'êtes vous pas satisfaisant en disant "je l'ai montée moi-même" ?

christophe-chanudet@jivaro-models.org

 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.