Home
Sujet ajouté le
10 janvier 2010
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google

 

Une paire de skis pour votre avion

Présentation : Laurent Berlivet

L'hiver est là, et ça n'est pas une raison pour ne plus mettre le nez dehors. Comme il est rigoureux cette année, la neige nous a fait plaisir en transformant la nature environnante en un immense terrain d'envol. C'était donc l'occasion de construire une paire de skis économiques en quelques heures à peine. Voici un exemple avec le Biloute, dont le plan est téléchargeable ici.

La premier choix qui s'impose est celui du matériau qui va être utilisé. Pour ma part, j'ai récupéré sur un vieil appareil industriel une plaque de plastique (PS) de 4 mm d'épaisseur, genre de mousse très dense qui se déforme assez facilement en chauffant, mais qui se découpe mal à la scie à chantourner, les bords coupés ayant tendance à se recoller juste après le passage de la lame. Il est préférable d'utiliser une scie à métaux, ou, beaucoup plus rapide, un massicot. Le matériau a l'avantage d'être souple et résistant.

Jean-Paul Frossard utilise du Commacell 3 mm récupéré dans les entreprises spécialisées dans la fabrication de panneaux publicitaires, stickers, etc. C'est du PVC expansé blanc, épaisseur 3 mm, 10 mm... et plus. Il se colle à la colle PVC pour tuyaux "Nicoll". Densité 0,6 environ.

Le Coroplast, plastique alvéolaire, peut convenir également, mais il est plus fragile sur neige glacée, ayant parfois tendance à se fendre le long des canules.

Des feuilles de contre-plaqué fin contre-collées, cintrées à chaud sous la semelle d'un fer à repasser pour former la spatule, et mises sous presse durant le séchage pour conserver la forme peuvent aussi être employées.

Cette liste n'est pas exhaustive, et vos astuces pourront la compléter.

skis skis
La plaque de plastique récupérée était courbe, il a fallu commencer par la redresser.
skis skis
Chauffage de toute la surface au décapeur thermique pour la remettre à plat, sans trop chauffer pour ne pas affaiblir le matériau. La plaque est emprisonnée entre 2 planches durant la totalité de son refroidissement. Ensuite, la forme des patins est tracée au feutre indélébile. Le matériau se coupe mal à la scie électrique, il a été débité au massicot.
Pour les dimensions, on prend généralement une longueur équivalente à celle mersurée depuis le plateau d'hélice, jusqu'au 2e tiers de la corde de l'aile (pour un avion à train classique et aile droite).
Pour la largeur, 10 à 15% de cette longueur.
Dimensions des skis
skis skis
Les skis sont découpés avec une forme en spatule pour l'esthétique à l'avant. La pointe est ensuite chauffée, toujours au décapeur...
skis skis
... puis mise en forme sur un objet cylindrique d'un diamètre approprié. (Attention à ne pas chauffer directement sur l'objet, si comme ici vous prenez une bombe sous pression pour donner la courbe.)
skis skis
Les supports sont confectionnés dans une baguette de pin, ici en 10x13. Découpage et évidements réalisés à la scie à chantourner.
skis skis
Pour me passer du classique tendeur relevant les skis, et du cordon qui les empêches de prendre trop d'incidence, j'ai utilisé des ressorts prélevés sur des pinces à linge. Comme il nous faut 2 ressorts symétriques et non pas identiques, il faut ajouter un demi-tour de plus à l'un d'eux. Une corde à piano glissée à l'intérieur premet de conserver le diamètre durant le cintrage.
skis skis
Une des deux branches est conservée avec son pliage d'origine, l'autre branche est déformée pour s'adapter au train d'atterrissage. Le ressort est mis en place dans la baguette de pin. La branche arrière vient se glisser dans une rainure découpée sur mesure.
skis skis
L'autre extrémité est pliée de façon à suivre l'angle de la jambe du train d'atterrissage. Cette jambe de train passe dans le ressort. Ainsi, il n'y a aucune modification à apporter, et il suffira de remettre la roue à la place du ski le jour où la neige aura fondu.
skis skis
Il faut jouer sur le pliage pour que le support repose à plat lorsque l'avion est incliné d'environ 10° à 15° vers l'avant. Ensuite, on colle le support au centre du ski, à la colle époxy. Ne pas mettre de colle sur le ressort qui doit garder sa souplesse.
skis skis
Une bague d'arrêt d'un diamètre un peu supérieur à celui des 2 cordes à piano est glissé sur la jambe de train pour maintenir l'ensemble. Pour renforcer la fixation du support en plus du collage, nous avons placé 2 vis par le dessous. Perçage dans un premier temps...
skis skis
... puis fraisage pour ne pas que les têtes dépassent. Deux petites vis à tête fraisées sont serrées.
skis skis
Vérifiez que le centrage est correct, mettez votre écharpe et allez rayer le beau tapis blanc qui recouvre la nature environante. La sensation de glisser sur de la moquette au décollage et à l'atterrissage est "magique", les touch&go sont un régal.
skis skis

On voit bien en vol le calage important des skis par rapport à l'avion. Ca ne change pas le comportement de celui-ci.
Si les skis sont inclinés de cette façon, c'est pour que l'arrière touche en premier à l'atterrissage, afin d'éviter de planter les spatules et de passer sur le nez.
A la longue, les ressorts de pince à linge peuvent se détendre un peu. On force alors un peu dessus pour recaler les skis de façon identique. Ceux qui disposent d'une plieuse de corde à piano en réaliseront deux bien symétriques.

Bons vols, et surtout, bonnes glissades !

Ci-desssous, quelques autres exemples.
Baron à skis de Bernard Munoz Le Baron 3 axes équipé de skis en bois de Bernard Munoz.
Clic sur l'image pour voir les détails sur son blog
Minimag à skis de Bernard Munoz Le Minimag Multiplex du même Bernard, lui aussi équipé pour la glisse.
Pocket 3D de Jean-Paul Frossard Le Pocket 3D Benjamin Modélisme de Jean-Paul Frossard avec ses skis en Commacell.
Duke de Jean-Paul Frossard Un autre avion de Jean-Paul, le Duke version grand Nord...

Contact : laurent@jivaro-models.org

Skis

 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.

Copyright jivaro-models.org
Locations of visitors to this page