Home
Sujet ajouté le
2 mai 2010
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google

Aout 2009, au Menez Hom, mon frère crashe son ASW 15 de 5 mètres... C'est un vieux briscard qui a "vu le loup" maintes et maintes fois... mais là, c'est trop !
Les ailes sont intactes mais le fuselage est polyfracturé dans sa partie centrale.
Le cœur gros, Philippe ramasse les morceaux, remettant à son retour à Bordeaux la triste tâche qui consiste à dépouiller la carcasse avant de l'accompagner à la déchèterie.
Un mois après, écoutant sa mésaventure, je lui propose de me l'apporter car pour moi, un planeur n'est jamais tout à fait mort...

Muni de gants, je dégroupe toutes les parties fracturées, découvrant des anciennes réparations.

J'arrache les "emplâtres" à l'adhérence douteuse avec force pinces, ciseaux à bois, etc.

puis j'ébarbe les morceaux avec du 80 afin de faciliter le réassemblage futur.

La préparation des surfaces se fait par un ponçage énergique, indispensable avec la résine époxy et,
avec un marker indélébile, je dessine TOUS les traits de fracture afin de mieux visualiser les zones à stratifier.

J'ai préparé un certain nombre de planchettes en samba 20/10 sur lesquelles j'applique du double face,
ce sera le fixateur externe du fuselage reconstitué.

Cette manœuvre demande au début 3 ou 4 mains... Mais le résultat est probant.

Après avoir introduit une lampe basse consommation dans la queue (c'est Noel !), je commence la stratification.

IMPORTANT !!!
"On découpe des bandes de tissus 160g/m² de 5 cm de large et d'une longueur fonction de la zone à couvrir et on les pose DANS LA SENS LONGITUDINAL, à la façon des planchettes, en les faisant se chevaucher par leurs bords. Ainsi,on couvre le périmètre de la section à réparer, à raison de trois couches".

Bien sûr on commence la stratification par le fond..;o), puis on finit par le contour de l'habitacle.

Ponçage à l'orbitale du fuselage, masticage avec un mélange époxy-microballon-silice colloïdale, ponçage au 400.
Un apprêt garnisseur permet de boucher les "trous d'épingle" qui peuvent subsister.

Deux couches apprêt au pistolet et il ne reste plus qu'à remettre le convalescent à son papa... ;o)
Ce gros fuselage n'a pris que 200 g, ça valait la peine d'en mettre un coup.

"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas,
c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles".
(Sénèque)

Contact : papy-solex@jivaro-models.org

 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.