Home
Sujet ajouté le
27 mars 2007
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google

 
Présentation : Romain Berlivet
Photos : Romain et Laurent Berlivet
Après le succès du Reflex Indoor en Dépron® et carbone taillé pour la voltige et le vol 3D en intérieur,
le Reflex a évolué vers cette version en structure ultra-légère destinée cette fois au vol à l'extérieur.

Le kit
La boîte est très belle, très colorée, tous les éléments sont soigneusement emballés dans des sachets individuels en plastique.
Tous les accessoires sont déjà dans la boîte : l’aile, les ailerons, le fuselage, les apex, la dérive, le volet de dérive, le stab, le volet de stab sont construit en structure de balsa juste renforcée par des morceaux de contre-plaqué judicieusement placés. La cellule apparaît déjà très légère et en même temps très robuste. Sont également livrés : des cordes à piano 10/10 pour les commandes, des cordes à piano 15/10 déjà pliées formant le train d’atterrissage, des colliers en plastique, deux roues de diamètre 30 mm, du Velcro, un sachet avec les bagues d’arrêt de roues, un sachet d’accessoires découpés dans du contre-plaqué, des autocollants et une notice très bien faite avec plein de photos.
Il existe deux références pour les couleurs du Reflex : soit jaune et rouge, soit jaune et violet.


Les éléments sont parfaitement immobilisés.
Pas de risque de casse pendant le transport.

Les éléments déballés : tout y est.
Il ne manque que la radio et la motorisation.

Quelques outils
Il faut de la cyano pour la plupart des collages, de l’accélérateur, de la colle époxy, une pince, un cutter, une perceuse, une lime, un fer à repasser, un fer à souder et un tournevis. Il faudra sans doute un peu retendre l’entoilage si nécessaire car il est possible qu’il se soit assoupli pendant le transport. Un coup de fer pas trop chaud pour ne pas faire fondre le film et l'affaire est réglée.


Les ouvertures dans l'entoilage sont réalisées au fer à souder, ce qui recolle en même temps le film.

Au déballage, le film peut être détendu.
Un coup de fer pas trop chaud le remet à neuf.

Découpe du film au niveau du collage de l'aile, sans entailler le balsa. Quand est-ce qu'un fabricant pensera à ne pas recouvrir cette partie ?...

Lors de la mise en croix, il faut absolument
vérifier l'équerrage et la symétrie, que ce soit
pour l'aile ou pour le stab.

Montage
L’avion n’est pas dur à construire, il n'est même pas nécessaire de disposer d'un chantier. Sur mon modèle, l’aile et le stab jouent un tout petit peu dans les ouvertures prévues dans le fuselage. Il faut combler le jour avec un peu de colle blanche ou d'époxy pour garantir la géométrie. Il faut juste faire attention à ne pas coller l’aile à l’envers : pour ne pas se tromper il faut regarder les trous pour les servos situés sous l’aile. Une longue règle ou un fil tendu seront utilisés pour bien respecter la symétrie lors des collages, il faut s’appliquer.
L'assemblage dure une demi-journée quand on dispose de tous les éléments sous la main.
Puisque l'entoilage est déjà terminé, on n'a que les autocollants à poser pour finir la décoration.


Collage de l'aile dans le fuselage planche à la cyano. Une filet d'époxy vient consolider la jointure.

Détail de la commande de direction.
Les cordes à piano sont guidées le long des flancs.

Equipement
Il faut 3 micro-servos d'environ 10 g, et un petit récepteur. Le moteur utilisé est celui conseillé : un Booster 10/1200 qui tourne une hélice 9"x3.8" sous 3 éléments Li-Po 730 mAh. Le centrage s'obtient sans plomb mais il a fallu déplacer la batterie juste derrière le couple moteur. Cela est dû au nouveau petit Booster 10/1200, beaucoup plus léger que le premier Booster 10 noir qui avait servi au moment où l'avion a été dessiné.
Les commandes de profondeur et de direction en corde à piano sont guidées par des petits supports le long du fuselage. Elles ne flambent pas. Pour gagner quelques petits grammes, elles ont par la suite été remplacées par des joncs carbone, mais la différence ne se ressent pas du tout.
Le modèle ainsi équipé pèse 410 g, c'est un peu plus lourd que ce qui est indiqué par le fabricant, mais la batterie utilisée est aussi plus grosse que celle conseillée.


Le train est maintenu contre le fuselage avec des colliers en nylon.

Les 3 servos se glissent dans les emplacements prévus, le récepteur trouve sa place contre le flanc.

Le moteur utilisé :
un Booster 10/1200 qui entraîne une hélice 9"x3.8"
avec 3 éléments Li-Po.

Ca s'appelle se faire plaisir : le nom du modèle est découpé au laser dans le flanc !

Même chose dans l'aile, où l'on découvre la signature du concepteur, Benoit Paysant-Le Roux.

En l’air
Départ à la main en lachant simplement le Reflex le nez en l'air, ou décollage du sol en quelques décimètres (!), c'est au choix. La motorisation permet même de décoller de l'herbe, preuve que l'avion est vite en l'air, et bien motorisé.
Plein gaz, il grimpe à la verticale. Il y a donc ce qu'il faut comme puissance pour s'entraîner au torque-roll...
Toute la voltige passe sans problème, il passe très bien les tonneaux, les loopings et les figures combinées. En vol dos ou dans certaines figures très mouvementées, il est parfois un peu dur de distinguer le haut du bas à cause de l’effet de transparence de l'entoilage.
Le vol tranche tient très facilement avec un filet de moteur.
Par rapport au Reflex Indoor, il ne peut pas voler en intérieur, mais il est beaucoup plus rigide. C’est une bête de voltige il est vraiment fait pour ça.
Lors d'un atterrissage un peu fort, le train s'est détaché : les colliers en plastique ont cédé sans autre casse pour l'avion.
Les heures de vol s'accumulent. La seule faiblesse constaté vient de l'entoilage qui s'est déchiré à force de tirer sur le pack d'accus tenu au Velcro sur l'avant de l'avion. J'ai collé depuis un petit support en planche de balsa et le problème est résolu.

Très bien conçu, le modèle tient presque sans correction le nez en l'air.


Le vol tranche est assez facile,
il tient avec un filet de gaz.

Tout dans les coins... La cellule encaisse sans problème, même avec de la vitesse.


Caractéristiques

Fabricant : New Power Modélisme
Envergure : 90 cm
Longueur : 85 cm
Poids indiqué : 350 à 400 g
Poids obtenue : 410 g
Moteur utilisé : Booster 10-1200
Variateur : NES XT PRO 25 Amp
Batterie conseillée : Li-Po 3S 800 / 1200 mAh
Batterie utilisée : Li-Po 3S 730 mAh
Hélice : 9 x 4,7 - 10 x 4,7
Servos : x 4 MS 1200 ( 10 g)
Radiocommande : 4 voies / 4 channel

Prix du kit : 75 €



Ci-dessous : deux vidéos de Benoit Paysant-Le Roux dans ses oeuvres.
A voir absolument !

"Je n'ai pas pu résister lorsque j'ai reçu ma Fly Cam One²...
et j'ai fait une petite vidéo embarquée dans le Reflex Park Flyer (kit NPM) depuis la fenêtre du premier étage..."


Pour télécharger la vidéo, clic droit ici (.mov 16,2 Mo)

Par Benoit Paysant-Le-Roux http://bplr.blogspot.com/


Contacter l'auteur : romain@jivaro-models.org
 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.

Copyright jivaro-models.org
Locations of visitors to this page