Home
Sujet ajouté le
18 décembre 2016
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google

 
Royal Air Force Museum de Londres

C'est arrivé près de chez vous !

Texte et photos : Laurent Schmitz

Depuis son inauguration en 1994, l'Eurostar met le musée de la RAF à seulement quelques heures de Paris. Ce joyau de l'aviation militaire est situé à Hendon, près du centre de Londres, là où le Royal Naval Air Service organisa la première escadrille de défense aérienne, en 1915. De nos jours, cinq grands hangars abritent ce qui est tout simplement la plus belle collection d'avions britanniques au monde. Alors, s'il fait trop froid pour voler ce weekend, vous savez quoi faire ! Et si vous habitez trop loin de Bruxelles, Lille, Calais ou Paris, pas de soucis. Jivaro-Models vous embarque pour une visite privée exclusive. Comme on dit dans ce cas-là : "Follow the guide"...

Eurofighter
L'Eurofighter pendu au plafond accueille les visiteurs
"Oh my God!" C'est par ces quelques mots qu'on pourrait commencer la visite, sous le radôme d'un Eurofighter tout de noir vêtu et suspendu dans une attitude bigrement agressive. Les amoureux du Rafale noteront que si le "jet" britannique est très moche, il faut bien reconnaître que ça lui donne un air bestial fort impressionnant.
 
Bleriot XI
Bleriot XI, similaire à celui qui servit pour la traversée de la Manche.

Après cet accueil musclé, le regard est vite attiré par le dernier cri de l'aviation de combat moderne : le F-35 "Lightning II" posé au rez-de-chaussée. L'engin est réputé invisible au radar, et pour cause : il est en bois ! Ce F-35 est en effet une maquette grandeur nature offerte à la RAF par Lockheed-Martin.

Mannequins en costume d'époqu Harrier, avion à décollage vertical
Certains appareils sont mis en valeur par des mannequins en costume d'époque.   Harrier, premier avion de combat à décollage vertical. Un appareil étonnamment petit comparé aux chasseurs à hélice.

Le Mosquito garé un peu plus loin est lui aussi en bois, ce qui ne l'a pas empêché d'être l'avion le plus performant de la RAF pendant la seconde guerre mondiale. On s'étonnera de la petite taille du célèbre Harrier, qui fait figure de lilliputien à côté du Tempest suspendu au plafond. Plus loin, un des rares Me-262 survivants semble bien seul entre tous ces appareils alliés. C'est que si le musée de la RAF présente surtout des avions utilisés par les britanniques, quelques ennemis y ont aussi leur place. Et ne croyez pas qu'on n'y trouve que des avions. L'entrée du musée est balisée par deux navires utilisés par la RAF pour repêcher les pilotes tombés en mer. Il y a aussi une belle collection de véhicules utilitaires employés par l'aviation militaire, une belle variété d'hélicoptères, des planeurs et même des missiles antiaériens.

Me-262, premier chasseur à réactio Mustang P-51
Le Me-262, premier chasseur à réaction avec en arrière-plan le Hawker Hart, à la pointe du progrès dix ans plus tôt...
 
Le Mustang P-51 est probablement le meilleur chasseur léger de la seconde guerre mondiale, et certainement le plus élégant.

Navires de sauvetage en mer
Eh oui, la RAF c'est aussi des navires, utilisés pour le sauvetage en mer et l'appui aux hydravions.

Immaculés

Ceux qui adorent le Musée de l'Air de Bruxelles seront peut-être déçus... Les anglais ont les moyens de leurs ambitions et présentent les appareils dans un état immaculé. Pas de fientes d'oiseaux, de camouflages décrépis ni de patine originale, ici les collections sont alignées comme à la sortie de l'usine. Si on apprécie la belle lumière, les espaces propres et aérés, on regrette cependant l'aspect parfois aseptisé de certains aéroplanes, auxquels une fuite hydraulique symbolique aurait donné un cachet un peu plus "opérationnel"...
Bon, ne boudons pas notre plaisir. En plus d'être propre, le musée de la RAF est aussi très sûr, on peut y flâner avec les enfants sans risque de se prendre les pieds dans une ferraille ou de s'ouvrir le crâne contre un bord de fuite. Chaque avion s'est vu attribuer un volume suffisant pour 'respirer', on n'a jamais l'impression de se trouver dans un capharnaüm de pièces aéronautiques. Pour la plus grande joie des photographes, il y a presque toujours un point de vue qui permet d'isoler le sujet, sans qu'un empennage ou une tourelle bloque la vue. La lumière souvent abondante permet en outre de travailler sans trépied. Les images de ce reportage ont d'ailleurs été prises de cette façon, à 1600 ISO avec un Nikon D7000.
Impossible de se perdre, un sentier bien balisé serpente de chasseur en bombardier. Une discrète cordelette au raz du sol sert de barrière mais sans jamais isoler les appareils du public ni obstruer la vue. Les panneaux d'information (aussi en français) sont discrets et proposent un texte explicatif bref mais suffisant.

DH-9 de 1918
Charme éternel des vieilles toiles... Ici, un DH-9 de 1918.

"Sold Out"

Si l'entrée au musée est gratuite, quelques attractions sont payantes et assez chères, mais c'est pour la bonne cause. Tous les bénéfices sont investis dans la maintenance et les collections. Il faut réserver à l'avance via Internet, si c'est encore possible. Par exemple, pour avoir le privilège de s'asseoir aux commandes d'un authentique Spitfire ou d'entrer dans l'Avro Vulcan, les places s'arrachent jusqu'à un an à l'avance !

Bombe géante de 10 tonnes
Le Lancaster pouvait emporter cette incroyable bombe géante de 10 tonnes, conçue pour exploser après s'être profondément enfoncée dans le sol.
Bombardier Halifax Avro Lancaster
La queue du bombardier Halifax repêché au fond d'un lac norvégien en 1971.   Avro Lancaster, le quadrimoteur le plus emblématique de la RAF.

Outre le hall d'entrée décrit plus haut, le visiteur est invité à découvrir trois autres salles. Le hangar des bombardiers ravira les amateurs de grands avions. Dans une ambiance malheureusement très "caverne", on y découvre quelques vedettes du musée, à commencer par l'Avro Vulcan, une aile volante à réaction absolument immense sous laquelle les curieux peuvent circuler librement. Un peu plus loin, un Halifax exhibe sa structure telle qu'elle a été récupérée au fond d'un lac norvégien en 1971. Mais c'est bien le Lancaster qui impressionne le plus. Le célèbre quadrimoteur est énorme et les B17 et B24 exposés à côté sont éclipsés par son imposante présence.

Poste du bombardier/mitrailleur avant dans le B17 Atelier d'aviation bombardé
Poste du bombardier/mitrailleur avant dans le B17 américain.   Reproduction d'un atelier d'aviation bombardé, avec gravats, fond sonore et fuite d'eau.

Quelques chasseurs parsèment le hall, profitant de la place libre entre les ailes des géants. On citera l'incontournable Me109, un rare FW190 biplace et un monoréacteur He-162. Plus moderne, le Buccaneer affiche fièrement sa livrée "panthère rose" datant de la première guerre du Golfe. Malheureusement, l'éclairage jaune/vert donne un air maladif à cet avion et les photographes devront utiliser le flash pour lui rendre sa couleur caractéristique.

Ambiance nocturne pour les chasseurs
Ambiance nocturne pour les chasseurs abrités sous les ailes des bombardiers.

Aeronauts

Pas de musée de la RAF sans Spitfires !
Pas de musée de la RAF sans Spitfires !
Me109
Les avions de la bataille d'Angleterre sont en cours de rénovation, comme ce Me109, ce qui permet d'admirer ses dessous.
Fiat CR-42
Les Italiens ont brièvement participé à la bataille d'Angleterre avec entre-autres des biplans Fiat CR-42.

A ce stade de la visite, quelques heures sont passées et c'est avec soulagement que le visiteur découvre le bar du musée et les toilettes situés à l'entrée des hangars historiques. Ceux-ci datent de la première guerre mondiale et sont le refuge des sections d'hélicoptères, des hydravions et de nombreux chasseurs, principalement de la seconde GM. La zone "Aeronauts Interactive" est réservée aux aviateurs en herbe et permet aux enfants de jouer sous la supervision de maman pendant que papa mitraille les collections à l'objectif grand angle. Parmi d'autres perles, on citera un autogyre Cierva C-30, une brochette de Spitfires, un beau P40, l'impressionnant Beaufighter, une coque d'hydravion superbe en bois de cèdre et un très impressionnant jet Lightning dont on se demande comment les réservoirs externes posés sur les ailes pouvaient être largués. Bizarre.

Avro 'Rota', version britannique de l’autogire Cierva C-30 L'avant de l'hélicoptère Chinook
Avro 'Rota', version britannique de l’autogire Cierva C-30.   L'avant de l'hélicoptère Chinook est accessible, pour la plus grande joie des enfants.

Passons maintenant à la salle dédiée à la bataille d'Angleterre. La visite commence par quelques scénettes avec mannequins en costume d'époque recréant l'ambiance du "blitz" en 1940 à Londres. Ici aussi on aura droit au plein de Spitfires et de Hurricanes, mais aussi un très beau Ju-88 et même un rare Falco CR-42. Ce chasseur italien mal armé était déjà obsolète avant la guerre et quelques exemplaires ont fini la bataille dans la campagne anglaise, certains avec des dégâts mineurs. Le clou de la visite est sans conteste le Short Sunderland, hydravion géant dont la silhouette blanche était redoutée par les équipages des U-Boot, de l'Atlantique à l'océan Indien. Ma préférence va cependant au Lysander posé à côté, un appareil lent et disgracieux qui a pourtant joué un rôle prépondérant dans le ravitaillement de la résistance un peu partout en Europe occupée.

L'hydravion Sunderland
L'hydravion Sunderland était surnommé le "porc-épic volant". L'un d'eux, attaqué par huit chasseurs lourds Ju-88, parvint à en abattre six et à rejoindre l'Angleterre malgré d'importants dégâts.
Supermarine Stranraer
Les hydravions ne sont pas oubliés, ni même les véhicules de la RAF. Ici un Supermarine Stranraer exposé avec un camion léger Trojan.
Missile balistique V2
Le sinistre missile balistique V2, exposé partiellement ouvert pour montrer ses entrailles.
L'intérieur caverneux du Sunderland
L'intérieur caverneux du Sunderland se visite.

RAF Museum Cosford

Enfin, situé à l'extérieur, derrière les bateaux, le dernier bâtiment du musée est dédié à la grande guerre. Il s'agit ni plus ni moins que des premiers ateliers de fabrication d'avions au Royaume-Uni, établis en 1911. Un cadre approprié pour la collection. Entre autres joyaux, on y trouvera un Fokker D-VII, un SE5-A et les inévitables Sopwith de service.

Lightning
Le Lightning est vraiment un jet atypique : deux réacteurs superposés, les réservoirs extérieurs posés sur les ailes et les missiles de part et d'autre du fuselage.

Si vous êtes arrivé à ce point avant la fermeture, bravo! En effet, le musée de Hendon est énorme et une journée suffit à peine pour le visiter sérieusement. C'est d'autant plus vrai si vous cherchez des informations spécifiques ou détaillez chaque avion à des fins de documentation. Pour photographier à l'aide d'un trépied il vous faudra un permis. Celui-ci est délivré gratuitement à l'entrée. Choisissez un jour en semaine pour éviter la foule et n'hésitez pas à demander l'aide du personnel si vous voulez passer la corde pour approcher un avion ou même faire reculer le public le temps d'une photo. Vous pouvez aussi demander à accéder au centre de documentation historique et aux archives du musée (sur rendez-vous). "Last but nor least", la boutique vaut le détour pour un gadget ou un T-Shirt. Les prix sont raisonnables et les gains entièrement reversés au musée.
Tant qu'à venir à Londres, vous trouverez d'autres avions exposés au Science Museum et à l'Imperial War Museum, en plein centre-ville. Et ce n'est pas tout ! Les plus fanatiques n'hésiteront pas à se rendre à Cosford, près de Birmingham, où une autre branche du RAF Museum expose de très nombreux avions, principalement de la guerre froide. Quant à la petite ville de Duxford, au nord de Londres, elle abrite une collection extraordinaire d'appareils appartenant à l'Imperial War Museum dont certains sont en état de vol. Le meeting annuel de Duxford est d'ailleurs un des moments forts du calendrier aérien en Europe. L'exposition "American Air Museum" y a ouvert ses portes le 19 mars, après une longue période de remise en état et de transformations. Au menu : B-29, U2, SR-71, B-52,… L'occasion de passer quelques jours agréables chez nos voisins anglais, entouré des plus beaux avions de l'Histoire.

Infos pratiques
RAF Museum London
Grahame Park Way
NW9 5LL
Tel: +44(0)20 8205 2266
http://www.rafmuseum.org.uk/
Depuis le centre de Londres ou la gare Eurostar de St-Pancras, prenez la ligne 'Northern' (noire) vers Edgware. Sortez à Colindale et marchez 200 m vers le nord-est sur Colindale Avenue jusqu'à un giratoire.
Traversez jusqu'à la rue Grahame Way Park. Le musée se trouve 400 m plus loin.
L'entrée est gratuite mais le parking est payant.
Toilettes, bar, boutique et restaurant. Accès pour moins valides.

Contact : laurent.schmitz@jivaro-models.org

Lysander
Le Lysander était capable de se poser dans une courte prairie et ainsi ravitailler discrètement la résistance derrière les lignes ennemies.
 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.

Copyright jivaro-models.org
Locations of visitors to this page