Home
Sujet ajouté le
1er mars 2009
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google

 

 

 

 
 

 

Présentation : Laurent et Romain Berlivet

Caractéristiques techniques

Nom : Gemini
Marque : Robbe
Envergure : 52 cm
Longueur : 73 cm
Surface : 19 dm²
Masse : 400 g
Charge alaire : 21 g/dm²
Moteur : Typhoon Micro 6/20
Batterie : 3S 1200 mAh
Hélice : GWS 7"x3.5"

La cellule du Gemini est moulée d'une pièce,
dans un matériau expansé presque incassable
appelé Arcel chez Robbe.
De multiples picots de démoulage couvrent la surface. Il est possible de les atténuer avec un léger ponçage.
Le dessous des patins est recouvert de plastique thermoformé qu'il faut découper
avec précision puis coller.
Le décor adopté n'est pas celui proposé par le fabricant. Nous avons choisi un thème beaucoup plus coloré, réalisé à la bombe adaptée au polystyrène (à cause de la dérive en dépron).
On devine les morceaux de ruban de masquage qui seront retiré dès que la peinture commence à sécher car son adhérence est moyenne sur la mousse. On évite ainsi de la "peler".
Sous la verrière, la place est comptée. Ici, l'accu est un Li-Po 3S 1050 mAh et le récepteur un compact SMC16.
Le servo de profondeur est placé à l'arrière de la cabine. Sa commande est doublée pour actionner les 2 volets.
Le moteur ne doit pas être trop lourd si on veut éviter un centrage trop avant.
Ici, c'est un Typhoon Micro 6/20.
Les servos de roulis sont placés à l'air libre, pas totalement à l'abrit des projections d'eau. Le câble passe dans une rainure en surface..
Détail d'un servo d'aileron, partiellement encastré dans l'épaisseur de l'aile.
La dérive est en Dépron. Son volet mobile peu utile en vol, est indispensable au sol et sur l'eau.
Le servo de direction et sa commande en jonc de carbone serré par une chape plastique à vis.
Les guignols articulés sont en plastique. Attention : par temps très froid, ils cassent alors facilement.
Dans l'eau, le Gemini fait girouette et se met dans l'axe du vent. Difficile de l'en faire sortir tant qu'il n'a pas de vitesse. Au ralenti, pour aider à virer, la bonne méthode constite à mettre les ailerons à l'opposé de la dérive, ainsi, l'aileron trempe dans l'eau et agit par freinage.
Le déjaugeage se fait tout seul, les patins n'ayant aucune tendance à faire ventouse sur l'eau. Il est possible de glisser à très grande vitesse sans risque de se retourner.
Le sol est ici en terre. Ca glisse toujours aussi bien, mais attention à l'usure des patins car le fond en plastique est fin ; il pourrait facilement être perforé par une pierre..
La géométrie est original... Delta, aile volante ? Le dièdre est en W comme sur une aile de Corsair.
Le décor voyant permet de ne pas être perdu en vol à cause des formes particulières.
L'engin est stable et précis.
On n'hésite pas à lui coller une caméra embarquée, même sur l'eau.
C'est un vrai 4x4 qui passe partout, même sur l'herbre, tant que celle-ci n'est pas trop haute et ne vient pas taper dans l'hélice.
La plage de centrage est vaste, la caméra placée à l'avant ou à l'arrière ne perturbe que très peu le comportement du Gemini.
6 mois séparent ces 2 photos... Entre-temps la température a bien changé, même si le terrain de vol n'est pas le même. Par contre, le plaisir de la glisse et du vol est toujours présent.
Longue glissade sur l'eau, les patins effleurant à peine la surface.
Virage serré façon course au pylônes. Les trajectoires sont tendues.

Le Gemini n'est pas une bête de 3D,
mais il peut effectuer les figures de voltige de base et tient correctement le vol dos.

Un petit tapis de neige fraîche : les atterros en douceur sont assurés.

Sur lac glacé, c'est du bonheur. Le Gemini glisse avec un filet de gaz et dérape dans les virages.
On maintient l'assiette à la profondeur et aux ailerons afin d'aller le plus vite possible sans décoller.
Pour atterrir, mieux vaut un kiss landing qu'un appontage car la glace est dure
Cette petite vidéo montre le Gemini dans différents milieux : eau, air, terre, glace, sable, herbe...
Toujours à l'aise !

Ces quelques photos présentent le Gemini le Laurent Schmitz, décoré avec la grande planche d'autocollants livrée dans la boîte.

Comme on le voit,
le modèle est de tous les voyages,
du bord de mer ensoleillé
aux montagnes enneigées...
et il vole depuis 2006 !

Contacter l'auteur : laurent@jivaro-models.org

 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.

Copyright jivaro-models.org
Locations of visitors to this page