Home
Sujet ajouté le
9 novembre 2019
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google
E-Swan, Pélifun et Flamingo

Pélifun, E-Swan et Flamingo

Présentation : Grégory Zietek

Caractéristiques techniques

Envergure : 59 cm
Longueur : 74 cm
Poids : 535 g
Surface aile : 22,5 dm²
Charge alaire : 23 g/dm²
Profil : autostable
Corde d'aile : 61 cm
Moteur : OS OMA 2810-1250 ou A2Pro 2220
Hélice : 8"x4"
Contrôleur : 25 A
Batterie : 3S 1800 à 2200 mAh
Servos : 2 servos 9 g

Pélifun
E-Swan Flamingo

Avant de vous détailler la construction d’un de ces volatiles, je vais vous raconter toute l'histoire !
Tout a commencé début des années 2000, un dimanche matin au club-house de mon ancien club de l’AMCL (aéromodélisme club de Limay).
J’étais à l’époque un très jeune modéliste passionné par l’aéromodélisme, et ce jour-là fut gravé dans ma mémoire !

Le Flamingo en vol un soir d'automne, poursuivi par un Kwad en FPV.

Jean-Pierre Lesieux, grand Monsieur dans le domaine de l’aéromodélisme et de l’astromodélisme avait fondé ce club en 1968.
Il entra dans la salle et déposa sur la table un truc sorti tout droit de son imagination. J’ai été tout de suite attiré par son délire volant. Il m’expliquait qu’il était construit tout en plaque de polystyrène entoilé au papier kraft, dérivé des constructions de Francis Plessier : fer à repasser volant, etc.
Son cou était fabriqué avec un morceau de rond acier étiré et habillé d’un tube néoprène vendu dans les magasins de bricolage. La tête était façonnée en styro.
Cygne de Jean-Pierre Lesieux
Le moteur était un bon vieux 6,5 cm3. Pour l’équipement radio, rien que de l’équipement standard.
Pour la finition, toutes les plumes ont été peintes à la main, ça représentait beaucoup travail.
Le prototype du cygne Pas de train d’atterrissage, donc pour le lancer, il y avait un gros patin qui permettait de le projeter dans les airs.
En vol et bien ça surprend un peu de voir la bête voler, ce n’est pas rapide, il fallait oublier la voltige, pas fait pour ça, oublier aussi d’aller vite !
Moteur coupé, la même finesse qu’un fer à repasser...
Mais le but de l’expérimentation est de montrer qu’il est possible de faire voler autre chose que des avions.
Pendant des années et des années, il a écumé les meetings régionaux et à ce jour l'oiseau vole toujours !
C’est grâce à Jean-Pierre, modéliste au grand cœur que j’ai eu la passion de l’aéromodélisme et des engins volants exotiques. Un grand merci à lui !

Quelques temps plus tard...

Allez, je vous emmène maintenant dans les années 2005, avec l’arrivée des brushless et des batteries Li-Po en indoor.
Il me fallait fabriquer nouvelle machine à présenter à une rencontre indoor en piscine à Saint-Germain-en-Laye.
J’ai eu une idée de refaire un cygne, comme celui de Jean-Pierre et de le faire voler en indoor !
Toute la structure a été faite en Depron de 3 mm et de 6 mm.
Première version en Depron
Greg à la piscine Le cou et la tête ont été taillés dans du Roofmat de 60 mm d’épaisseur. Il était équipé d’un vrai profil perso, bien épais et autostable.
Pour l’équipement radio, des petits servos de 5 g étaient mixés pour les élevons, (mixage aileron et profondeur).
Il était motorisé par un brushless Flyware Rex 220 (mon tout premier brushless) acheté avec mes sous et le contrôleur qui va bien. Pour l’accu, c'était un 3S de 1000 mAh.
Pour la finition, j’avais été un peu feignant et j'avais juste peint la tête et le cou en blanc avec de la peinture en pot, de l’orange pour le bec et pour les yeux, j’ai incrusté des boutons noirs.
Le jour de la rencontre est arrivé, j’avais fini la bête juste la veille.
Batterie chargée, un peu stressé, car je n’étais pas sûr du centrage, de la puissance moteur, bref des questions qu’on se pose souvent pour un premier vol !
J'ai demandé à un ami de me lancer l’avion, on s'est positionné en diagonal du bassin et hop ! En vol ! Problème : impossible de tourner, ni à droite, ni à gauche !
J'ai été obligé d'atterrir en catastrophe dans les gradins de la piscine juste en face.
Verdict mitigé, ça vole mais ça ne tourne pas !
Première version De tour chez moi, un peu déçu de mon vol, j'ai commencé à me creuser la tête et, armé de mon cutter, j'ai commencé à retailler les winglets et précisément les parties les plus en avant.
Le lendemain à notre salle indoor, j'ai retenté un vol et miracle, il arrivait à tourner. Difficilement mais il tournait quand même !
Par la suite, il a beaucoup volé dans des rencontres indoor, et j'ai apprivoiser l’oiseau.
Mais le problème du Depron, c’est qu’il vieillit mal, et le modèle a fini à la poubelle !

Les années passent...

Nous voici en 2013. Nouveau projet pour participer à la rencontre Inter-Ex, il fallait trouver une idée, et une fois encore, le cygne a pointé le bout de son bec dans ma tête.
J’ai cogité et revu m’a copie : la structure serait en balsa, avec toujours le profil autostable, la cellule vieillira beaucoup mieux. Seuls les winglets sont restés en Depron de 6 mm, rendus démontables pour le transport.

Nervures et longerons de la version balsa Coffrage partiel
Après coffrage   Dérive allégée
Winglets Entoilage en cours
Entoilé   E-Swan, version bois

J’ai refait un cou plus réaliste car l’ancien modèle ressemblait plus à un point d’interrogation.
Pour la tête, rien n'a changé, toujours en Roofmat poncé et peint.
Pour la motorisation, plus la peine d’utiliser du matériel pour indoor. Un plus gros moteur, du type 200, 250 W s’est imposé avec un accu 3S 2500 mAh pour favoriser le centrage.

Décollage Approche

Restait un problème à régler au niveau de la mise en virage du modèle, car rappelez- vous, il n’était pas facile à diriger.
J’avais pris la décision de retirer le mixage aileron-profondeur et de fabriquer le volet de profondeur d'une seule pièce, en ajoutant un volet de dérive, pour obtenir un 2 axes classique direction/profondeur.
Les essais ont été plus que concluants. Le vol est surprenant, j’en parlerai plus tard dans le chapitre du vol.
La rencontre d’Inter-Ex en Suisse approchait. Ne pouvant pas être présent, je l’ai confié au grand gourou des Jivaros pour le faire voler là-bas. C'est son fils qui s'en est chargé, et tous deux étaient enchantés par le vol.

Vol classique Aux grands angles
Patin   Passage tranquile

Par la suite, le plan aurait dû être publié sur le site, mais d’autres projets sont passés en priorité !

Et pour finir l'histoire, nous voilà en 2019 !

Un jour, Laurent me contacte et me dit qu’il vient d'essayer des planches d'un tout nouveau matériau, assez révolutionnaire pour notre loisir : un mélange entre le Depron et l’EPP. Son nom : Vector Board de chez Graupner.

Carton de Vector
Le Vector (ou Vector board) est vendu par carton de 3 cm d'épaisseur. A l'intérieur : des planches de 100x30 cm. Leur nombre varie en fonction de leur épaisseur. Voir tableau ci-dessous.

Nombre de feuilles de Vector dans un carton standard de 3 cm d'épaisseur.
Pour les plus fines, on voit qu'il vaut mieux passer des commandes groupées avec les copains.
Epaisseur (mm)
0,2
0,5
0,8
1
1,5
2
2,5
3
4
5
6
7
8
9
10
Quantité
150
60
38
30
20
15
12
10
8
6
5
4
4
3
3

Il ne restait plus qu'à concevoir des modèles, les fabriquer et mettre au propre les plans pour les diffuser sur votre site préféré !
L’avantage du Vector, c’est sa robustesse et son faible poids, parfaits pour refaire l’oiseau.
Pour pouvoir utiliser ces planches qui mesurent 100x30 cm, le plan original a été réduit de 12%.
Mais je me suis dit, pourquoi ne pas proposer d’autres têtes d’oiseaux ? Du coup, le pélican et le flamant rose ont été créés.

Le plan du E-Swan, Pélifun et Flamingo
Le plan est au format PDF (560 ko). Il peut être imprimé en un seul morceau avec un traceur ou bien sur une imprimante de bureau sur feuilles A4 à rabouter. La méthode est détaillée ici.
Pièces positionnées
Ce fichier optimise le placement des pièces par rapport aux feuilles de Vector. Il est au format PDF (300 ko).
Inutile d'imprimer toutes les têtes, ce sera en fonction de l'oiseau choisi.
Regroupement des morceaux Plan de découpe
Recouper éventuellement les parties non imprimées. Aligner les repères et réunir les morceaux avec du ruban adhésif.   Un plan de placement permet de positionner les pièces sur une feuille de Vector en faisant le minimum de pertes.

Construction

Tout a été construit en Vector de 3, 6 mm et 10 mm. Du contre-plaqué de peuplier de 3 mm a été utilisé pour la caisse avant et la cloison moteur.
Pour les collages du Vector sur lui-même, j’ai utilisé de la colle néoprène transparente de marque Sader disponible dans les magasins de bricolage. Pour les collages bois et Vector, j'ai préféré de la colle époxy. Et de la cyano pour les charnières fibre si vous en utilisez !
Equipez-vous d'un cutter avec des lames neuves. Il est aussi possible d'utiliser une scie à fil chaud.
Pour le ponçage, prévoyez plusieurs grains, du gros pour dégrossir jusqu’au très fin pour la finition.
J’ai aussi utilisé une lime électrique qui fonctionne très bien pour ce matériau.

Scie à fil chaud Découpe au fil chaud
Le Vector se découpe au cutter mais il est aussi possible d'utiliser une scie à chantourner à fil chaud.
Gabarit de découpe Découpe propre
Pour faire des découpes propres, on peut confectionner des guides en carton.
Tous les morceaux Assemblage à blanc
Les quelques morceaux qui forment l'oiseau. Il ne manque ici que les coffrages. Les pièces s'emboîtent les unes dans les autres.

Aile

Pour commencer, collez bord à bord 2 planches de Vector 3 mm dans le sens de la longueur, puis coupez en deux pour avoir 2 longueurs identique de 50 cm.
Sur une feuille, tracer au stylo les emplacements des longerons et des nervures.
Toutes les pièces qui servent à la construction ont été coupées au cutter, mais il est possible de les couper au fils chaud.
Coller les 2 longerons en 6 mm, puis le renfort du bord d’attaque lui aussi en 6 mm.
Coller les nervures, puis les queues de nervures, également en 6 mm.

Morceaux réunis Collage bord à bord

Réunir les feuilles de Vector avec un morceau de ruban adhésif puis les coller à la cyano ou à la néoprène.

Tracés sur l'intrados Collage des longerons
L'emplacement des longerons et des nervures est tracé directement sur le coffrage inférieur.
Nervures installées Queues de nervures pour la dérive
Mise en place des nervures. A l'arrière, deux queues de nervures emprisonneront la dérive.

La partie la plus complexe est la découpe des 2 nervures latérales. Les formes ne sont pas les mêmes que les centrales et surtout elles sont inclinées d'environ 45° par rapport au plan de travail. Elles doivent être biseautées et poncées.
J’ai fabriqué une sorte de trusquin pour dessiner la forme avec une corde à piano et un stylo à bille.
Après cette étape de construction, collez la 2e feuille de 3 mm en prenant soit de bien l’appliquer sur la structure avec l’aide d’un rouleau ou un cylindre.
Découper les 2 winglets. Coller-les sur les nervures latérales ou, c'est plus pratique pour le transport, rendez-les démontables à l’aide d’inserts filetés et de vis en nylon.
Les commandes sont en jonc de carbone de 1,5 mm à 2 mm. Pour les guignols, ils peuvent être fabriqués en époxy ou achetés dans le commerce.

Découpe à 45° Découpe inclinée
La tranche de la partie basse des nervures latérales est biseautée sur toute la longueur.
Vieux crayon Récupération de la mine
Fabrication d'un trusquin avec un vieux stylo, qui pourra toujours servir dans d'autres occasion.
Corde à piano Trusquin
Un morceau de corde à piano est glissé dans le tube-réservoir d'encre.
Report du tracé Traçage au trusquin
Il suffit de prendre appui sur les nervures pour tracer le contour des nervures latérales inclinées à 45°.
Nervures latérales Ajustage par ponçage
Une fois coupées en biseau, les nervures externes sont collées en appui sur les longerons et le coffrage d'intrados.
Ruban papier de protection Prêt à coffrer
L'ajustage final s'effectue avec un bloc et du papier de verre, en s'alignant sur le contour des autres nervures, qui sont protégées durant l'opération par un morceau de ruban adhésif papier.
Découpe des winglets Ecrous prisonniers sur supports
Découper les winglets. 6 inserts filetés (3 de chaque côté) sont fixés sur des carrés de plastique afin d'augmenter la surface de collage et répartir les efforts. Ils sont collés à l'intérieur de l'aile, contre les nervures inclinées.
Marquage du passage de vis Rondelle encollée
L'emplacement pour le perçage des winglets est marqué quand tout est sec. Des rondelles sont collées sur les winglets pour que les têtes de vis ne passent pas au travers.
Vis et rondelle Vis à recouper
Recouper éventuellement les vis pour qu'elles ne viennent pas appuyer sur le coffrage supérieur.
Coffrage supérieur Coffrage mis en forme
Ajuster le coffrage supérieur. Coller les flancs du compartiment radio. Couper la fente pour la dérive et le passage du compartiment radio dans le coffrage.
Encollage du coffrage Bord de fuite
Encollage à la néoprène du coffrage supérieur. Le séchage doit se faire bien à plat. Au bord de fuite, les peaux du dessus et du dessous se superposent sur toute l'envergure.

Cou et tête

Le cou est constitué de 4 épaisseurs contre-collées.
Une fois bien sec, vous pouvez commencer à dégrossir les formes.
Utilisez plusieurs grains pour le ponçage et pour sculpter la tête et des cales à de différentes formes.
Cette opération peut prendre un peu de temps et faire pas mal de poussière, donc prévoir un aspirateur à portée de main... sinon Madame va vous faire une scène de ménage !
Coller le cou sur la trappe d’accès en contre-plaqué avec de la colle époxy.
J’ai utilisé un petit verrou à ressort du commerce pour la fermeture de la trappe.

3 têtes
Collage à la Sader transparente
Etalage de la colle
Les têtes sont découpées dans 4 épaisseurs de Vector de 10 mm contre-collées. Ou bien, directement dans du Roofmat de 40 mm.
Dégrossissage au cutter Mise en forme
Les angles sont dans un premier temps découpés au cutter : des copeaux sont plus faciles à nettoyer que de la sciure de mousse...
Ponçage Lime électrique
Il est possible d'utiliser des ponceuses électriques, circulaires ou à bande, pour gagner du temps. Mais les formes courbes ne sont pas toujours faciles d'accès.
Ponçage avec une cale Papier de verre enroulé sur un cylindre
Il faut un ponçage énergique pour mettre en forme le Vector avec du papier de verre. Les cales sont improvisées pour épouser les formes.
Couple avant Trappe
L'unique couple à l'avant est découpé dans du contre-plaqué, tout comme la trappe d'accès à l'équipement radio.
Trappe et verrou Verrou à ressort
A l'avant, une languette dépasse. A l'arrière, c'est un petit verrou à ressort qui se glisse dans un bloc de bois dur.

Dérive

C’est assez simple, c'est découpé d’un seul morceau dans du 6 mm. Pour le volet de direction, soit vous coupez pour faire un biseau à 45° pour permettre le débattement et mettez du ruban adhésif pour la charnière, soit vous utilisez des charnières en fibre. La meilleure méthode reste cependant de réaliser une encoche sur toute la longueur en laissant juste ce qu'il faut de matière pour faire l'articulation. C'est la méthode que Laurent a utilisé pour son Bigtor (le plan viendra bientôt...).
Découpez délicatement l’emplacement de la dérive dans le coffrage extrados.

Dérive et volet Charnières recoupées
L'articulation du volet de direction se fait avec des charnières en fibre, ou bien directement en fraisant le matériau sur presque toute son épaisseur. Comme il est très souple, ça fonctionne aussi très bien.
Articulation biseautée Bientôt fini
Avec des charnières classiques, il faut tailler la gouverne des deux côtés. La cellule terminée, prête à recevoir une décoration, sur la tête au minimum.

Finition

J’avoue, je ne me suis pas foulé encore une fois pour cette partie car le Pélifun et le E-Swan étaient tout blanc. Je n’ai pas pris la peine de faire de fausses plumes.
Pour le Flamingo Laurent a utilisé des bombes de peinture rose clair et rouge de la marque Marabu. Le Vector accepte toutes sortes de peintures, mais attention à la prise de poids qui ne doit pas être excessive.
Les becs ont été décorés avec des stylos de la marque Posca. Il existe plusieurs pointes et formes mais d’autres marques peuvent être utilisées.
Pour les yeux, j’en ai trouvé des mobiles dans les magasins de loisir créatifs, là où l'on trouve également les bombes de peinture et les marqueurs.

Bec peint au feutre Posca Oeil mobile
Le décor comme le bec de l'oiseau peut être fait au feutre Posca, bien plus pratique à utiliser qu'une bombe de peinture sur des petites surfaces. Les yeux mobiles se trouvent dans le commerce, dans les boutiques de loisirs créatifs.
Décor à la bombe Mélange de rose et rouge
Le Flamingo devait absolument être rose... Il a été peint à la bombe de façon irrégulière avec du rose et du rouge.
La tête du Flamingo Premier vol à Inter-Ex
La tête du Flamingo avec son bec réalisé au feutre et son œil autocollant.

Equipement radio et motorisation

Pour l’équipement radio, nous avons utilisé des servos de 6 g à 10 g, c'est suffisant.
Le moteur brushless est un OS OMA 2810-1250 pour le Pélifun, et un A2Pro 2220 pour le Flamant. Tout équivalent conviendra. Le contrôleur est un 25 A.
Pour l’accu, un packs Li-Po 3S 1800 à 2200 mAh procurera une bonne autonomie et favorisera l'obtention du centrage !

Moteur électrique OS OMA 2810-1250 Installation radio
Le moteur est simplement fixé par l'extérieur sur la cloison avant. Les servos sont placés à l'arrière de l'ouverture pour laisser la place au pack d'accu sur l'avant, qui participe au centrage.
Moteur sur colonnettes Patin optionnel
Ici, le moteur a été placé sur des colonnettes pour avancer le centrage. Ce n'est au final pas nécessaire. Prévoir un peu d'anticouple.   Un éventuel patin sera collé sous l'aile. Mais l'oiseau peut être lancé par le cou, et se pose en parachutant. Donc on peut s'en passer.
Servos et sorties des commandes Commandes et guignols
Deux fentes sont découpées dans le coffrage pour laisser passer les commandes en jonc carbone.
Tringleries Guignols en époxy
Les guignols peuvent être découpés dans de la plaque époxy, du contre-plaqué ou provenir du commerce. Prévoir une bonne surface ou une bonne longueur pour bien répartir les efforts.

Réglages

Le centre de gravité se trouve à 110 mm du bord d’attaque mais il est tout à fait possible d’aller jusqu’à 130 mm !
Le centrage arrière ne pose pas de problème en vol, c’est même plus marrant !
Les débattements adoptés sont de 20° pour la dérive et 25° pour la profondeur.

Pélifun au sol Bonne bouille

En vol


Pélifun et Flamingo en Vector Passage lent
 
Décollage tenu par le cou Lancé par le patin
Le décollage peut se faire en tenant l'oiseau par le cou, ou par le patin s'il y en a un. Pas besoin d'élan, ça part tout seul.

Pour le lancer, c’est assez simple : on saisit l'oiseau par la tête, ce qui l'incline le nez en l’air, on met le moteur en route et on le lâche !
Il est possible de voler dans un espace ridicule en extérieur. Vu la surface d’aile et la faible charge alaire, ce n’est pas étonnant !
Pour la voltige, c’est possible de bien s’amuser, même avec un simple 2 axes. Les loopings passent bien, même les inversés, pas de problème.

Passage rapide Flamingo en vol
Le Flamant baptisé en vol à Inter-Ex Vittersbourg.

Le tonneau est une formalité dans les deux sens.
Pour le vol dos, tout va très bien également, c'en est même surprenant. Souvent sur un deux axes, la dérive est inversée en vol dos. Sur ce volatile, elle reste active dans le même sens qu'en vol à plat. C’est un peu déroutant au début mais, on si fait très vite.
Pour contre, chose très importante : ne pas mettre trop de débattements sur cet axe sinon c’est trop instable dans cette position.

Pélifun en fin de boucle Passage bas rapide
En vol rapide, le modèle est quasiment à plat.
Pélifun Atterrissage
En vol lent ou à l'atterrissage, il est fortement cabré. Les gouvernes soufflées par l'hélice répondent encore très bien.
Vol dos Passage sur le dos
L'oiseau tient sur le dos. L'action sur la dérive n'est même pas inversée, ça tourne comme à l'endroit.
Flamingo Sous le soleil exactement...
Blanc immaculé, ça claque. Mais avec un peu de couleur, c'est joli aussi. Il existe toutes sortes d'oiseaux au long cou pour s'inspirer : oie, grues, héron, cigogne... et bien d'autres plus exotiques. A vous de jouer !

La vrille est possible, mais parachute énormément.
Le stationnaire est possible si votre moteur le permet.
En jouant sur les gaz, on arrive à voler aux grands angles sans problème et à se déplacer comme ça.
Moteur coupé, car contre ça ne plane pas du tout. Toujours conserver un filet de gaz pour maintenir une attitude constante.
Pour l’atterrissage, faites venir l’animal aux grands angles en jouant sur la puissance et arrondir au dernier moment en coupant le moteur.
Par la suite, vous pourrez aisément le rattraper par la tête sans problème.

Prise de bec Mi-oiseau, mi-gratteur
La famille peut rapidement s'agrandir...

Conclusion


Les deux font la paire

C’est un modèle pas compliqué à construire, rigolo à faire voler, qui ne passe pas inaperçu sur les terrains.
Il sait se remuer dans tous les sens pour un 2 axes !

Si vous ne voulez pas utiliser du Vector, il est tout à fait possible de prendre du Depron de 3 mm et 6 mm pour l’aile, et pour le cou et la tête, du Roofmat de 40 mm d’épaisseur. Ou encore du balsa mais attention au poids.

Le faire voler en indoor est tout à fait possible mais pensez à construire léger et utilisez du matériel spécifique au vol indoor.

Une variante qui serait très intéressante à faire, ce serait de lui greffer une paire de flotteurs. Il en existe de tous faits en EPP dans le commerce. J'ai bien envie de me laisser tenter pour aller m’amuser en hydravion.

Attention quand même de ne pas voler pendant la période de chasse !

Contacter l'auteur : greg@jivaro-models.org

 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.

Copyright jivaro-models.org
Locations of visitors to this page