Home
Sujet ajouté le
24 décembre 2013
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google

Vitesse Staufenbiel
Conseil d'ami pour un 3 m "tout-terrain"

Présentation : Pierre Alban

Drôle d'idée de donner un nom pareil à un planeur plutôt polyvalent... Le Vitesse est en effet le planeur "tout-terrain" par excellence, doté d'un des meilleurs profils que je connaisse.
Ainsi le Vitesse est facile, gratteur, voltigeur et... pas cher ! Vraiment pas de quoi se priver.

Cher lecteur : Après plus de 20 ans d'essais dans les revues et quelques planeurs testés, j'ai eu envie de vous présenter ce modèle, pour une fois, d'une façon un peu différente puisque sous la forme d'une lettre rédigée à un ami. Un ami auquel je conseillerais vivement ce modèle un peu particulier, ce que je fais d'ailleurs souvent. Aussi, ne m'en veuillez pas de cette présentation, j'ai juste trouvé que c'est celle qui convenait le mieux...

Mon cher ami,

Comme tu me le dis parfois en rentrant dans mon atelier :
"A quoi bon avoir tant de modèles pour voler si peu avec ?"
Il est vrai que tu es plus pragmatique que moi, et qu'un ou deux modèles suffisent en général à ton bonheur. Je note quand même que tu comptes sur moi pour trouver celui qui te conviendrait le mieux, pour n'en garder qu'un ! Tu es sans doute l'homme idéal et ta tendre épouse doit sûrement être très heureuse de ne pas avoir toute une escadrille à la maison !
La mienne n'a pas cette chance et il est vrai que je cumule ! Mais je pensais à toi ces derniers temps, car figure-toi que justement, je vole beaucoup ces derniers temps et avec le même modèle ! Si !
C'est justement à ce sujet que je t'écris. Non pas pour te consulter, tu as assez à faire avec tes patients de Sainte-Anne, mais je crois que tu vas être intéressé par mon dernier planeur, car il pourrait bien te convenir comme unique modèle.

Caractéristiques
Nom : Vitesse
Distributeur : Staufenbiel
Envergure : 3 m
Longueur hors-tout : 1,35 m
Surface de l'aile : 65,5 dm²
Poids du modèle essayé : 2380 g
(dont 310 g d'accu et 10 g de plomb)
Profil : HQ / W - 2,5 / 9

Inutile de m'objecter que tu es très pris et que tu n'as pas un gros niveau de pilotage, il s'adresse aussi bien à un modéliste dégrossi qu'à un pilote comme moi... plus gros, quoi ! Tu vas me dire aussi qu'il est moche ce planeur, et tu n'auras pas tort, mais avec un peu de maquillage, il est très bien, je t'assure.
Souviens-toi de ton Allemande l'autre fois : en boîte, elle était super mieux que lendemain matin ! Bon, là tu es prévenu et je t'assure que tu n'auras cette fois que de bonnes surprises.
Oui, je sais, "Vitesse" pour un planeur polyvalent, c'est ballot comme nom, mais excuse-moi de te rappeler certains souvenirs : Gretchen, c'est pas top non plus ! On choisit pas toujours...
Ceci étant, pour revenir à ce planeur, tu vas voir que (lui aussi) il cache bien son jeu et qu'il gagne vraiment à être connu. Comme je sais que tu vas craquer, surtout à ce prix, permet-moi de te parler un peu plus du kit que tu vas recevoir.

Pour qui ?

En dehors de mes amis à qui je sais que ce planeur ira comme un gant, à qui se destine donc ce "Vitesse"? Déjà, il est bien mal nommé car ce n'est pas du tout un racer, c'est au contraire un planeur très polyvalent. On peut dire plutôt de son nom qu'il se monte en... vitesse ! Ce serait plus juste. Car s'il est capable en effet de voler à une bonne vitesse, c'est loin d'être un missile et il est également parfait pour traquer la bulle et voler cool. Son niveau de finition peut le rendre accessible à des modélistes peu expérimentés. Par contre au niveau vol, ce n'est pas un Easyglider (c'est beaucoup mieux !). C'est un très bon 3 mètres, comme il y en a peu et son pilotage est plus proche d'un petit 4 mètres que d'un Cularis. il peut voler comme un Cularis ou un Radian Pro mais il peut aussi accélérer plus fort.
Comme indiqué dans cette présentation, il mérite aussi d'être bien réglé, sinon autant rester à un Cularis...
A l'atterro, ce n'est plus un modèle en mousse, c'est du vrai planeur, et si on le pose en vrac, fatalement ça fera des dégâts. C'est un modèle pour pilote bien dégrossi. Un Blizzard MPX et un Cularis sont de bonnes expériences avant ce genre de modèle.

Vitesse Staufenbiel

Le "Vitesse" existe en trois versions...

... et comme je te connais, tu vas me demander laquelle choisir. Tu as la version la moins chère, sans moteur. Il arrive déjà complètement entoilé. Tu as la platine à coller, tu dois faire tous les câblages, placer les prises automatiques, les pions d'incidences, coller les saumons en fibre et bien entendu installer la radio et le moteur de ton choix.
Ensuite, tu as la version avec le moteur déjà installé, le cône ad hoc et une belle hélice carbone 13"x6,5" fournis. Je crois qu'avec cette version tu as un rapport qualité / prix vraiment tip-top. Et comme c'est un planeur vraiment bien, je crois que tu préfèreras faire l'installation radio par toi même et mettre de bons servos.
Pour une personne qui ne maîtrise pas bien cela, il existe une version PNP où il n'y a plus qu'à mettre un contrôleur, un récepteur et ça vole. C'est la version que j'ai choisie.
En fait dans mon cas, il s'agit d'une promo ponctuelle car il manquait le moteur, et comme j'avais celui qui allait bien dans mes tiroirs, j'ai acheté celui-là, avec tous le servos installés, les câblages faits et les prises M6 Multiplex installées. C'était un peu l'occasion d'avoir un truc vite fait pour voler. Oui je sais, je n'en manquais pas avant ! Et puis tu te souviens que j'avais essayé son cousin Epsilon en version de base, et là ça me permettait de me faire une idée sur la version de luxe.

Départ lancé

Quelques jours après ta commande...

... tu recevras donc ton nouveau jouet dans une grosse boîte. Ce qui est cool, c'est que le port est gratuit. Il arrive emballé dans deux cartons successifs et noyé dans des sacs d'air. Chaque élément est emballé encore et maintenu dans la boîte. C'est très sérieusement fait. Le fuselage est en fibre avec des renforts où il faut, et les ailes sont en polystyrène coffré balsa. L'avantage du balsa, c'est que c'est léger et souple, ça ne casse pas facilement comme du bois plus dur. Par contre ça se marque vite et je te conseille de confectionner des housses pour le protéger, d'autant que c'est un planeur avec lequel tu aimerais voler longtemps.
La clé d'aile est en carbone, autant ça manquait sur l'Epsilon, autant sur celui-ci j'aurais préféré une clé acier pour le secouer d'avantage. On n'est jamais content ! Bon, à l'usage, elle a l'air de tenir malgré son diamètre un peu faible.
Le stab est démontable et c'est bien pratique. Il tient par un téton au bord d'attaque et une vis. La dérive est attaquée directement par un microservo déjà placé dans la partie fixe. Il va très bien à l'usage.
Le volet de direction est un peu petit, mais rien de grave si tu centres bien le planeur.
La prof est actionnée par un servo placé dans l'avant du fuselage, dont la gaine bowden sort sous le stab avec une corde à piano coudée. Il n'y a aucun jeu, c'est bien.

Au sol
 
Emplanture d'aile

Bien entendu, il faut vérifier méticuleusement chaque commande et chaque montage de servo et tout bloquer au frein filet. L'installation des servos dans les ailes m'a moins plu. Ce ne sont pas des servos d'ailes, ce sont des servos 12 g normaux avec des pattes de fixations classiques, qui vont bien dans un fuselage. Aussi, les servos sont vissés sur un petit bloc de bois dur, et ce bloc est ensuite collé dans l'aile, ce qui rend le servo indémontable. Et crois-moi, c'est bien collé ! En cas de soucis sur un servo, il y aura un méchant charcutage à faire à la Dremel, c'est-à-dire couper les pattes du servo, retirer le servo puis découper le bloc de bois dur restant. Heureusement, les servos GWS fournis semblent de bonne qualité. J'aime moins le Dymond 200 de la profondeur qui manque un peu de précisions. Mais celui-là est facile à changer. Pour l'instant, j'ai fait une quinzaine de vols avec le Vitesse et ça passe. Là où ça me gêne, c'est pour les passages dos et bas, ça manque un peu de précision. Mais sinon, il est suffisant. De toi à moi, si tu choisis cette version, change-le pour un Hyperion numérique, c'est pas ce que çà coûte et on est tranquille. A part çà, ce qui est sympa avec cette version, c'est que tu n'as aucune soudure à faire ni d'ajustage des prises M6. Idem pour les clips de verrouillage d'ailes, tout s'emboîte nickel du premier coup et ça fait gagner un temps fou. Je sais que tu es un peu perfectionniste et que tu vas dédaigner cette version PNP. Pour autant, j'en suis assez content car il faut penser que le budget total est moitié moindre qu'un planeur équivalent tout équipé, dont tu aurais tout le travail à faire en plus.

Servo d'aileron
 
Servo de direction

Pour la motorisation, le"second choix" dont j'ai hérité n'avait donc pas de moulin et j'y ai mis un Turnigy SK3 3548 700 kV, que je considère être plus ou moins équivalent à celui fourni ou conseillé. De fait, j'en suis très content. Il tourne la 13"x6,5" sous 40 Ah en 3 S et la montée est idéale. Environ 45°. Pour raison de centrage, j'ai mis des Nanotech 4 Ah 3S, ce qui te donne une autonomie de vol vraiment sympathique et plus que suffisante. Genre 6 mn de moteur pour 10-15 secondes à chaque montée ! Tu vois. Et comme le planeur est très fin et très gratteur, il y a de quoi attraper un bon torticoli...
Sinon, rien de très particulier, la bête est rapidement prête au vol, surtout dans cette version et donc...

Servo de profondeur
 
Pack de propulsion

Encore un centrage bidon...

De fait, il y a une constance dirait-on chez ce fabriquant, c'est de donner des centrages un peu flou. Tu me diras que c'est souvent le cas. Toujours est-il que j'ai fait des recherches sur des sites allemands et j'ai pu déterminer une fourchette. En prenant la préconisation la plus arrière, il me fallait encore 80 g de plomb dans le nez, malgré mon gros Lipo de 4 Ah ! J'aime pas ! Si c'est annoncé comme la limite extrême arrière, j'ai pris ça comme base de départ. Tu sais bien que ce qui est à craindre en planeur, c'est le centrage trop avant qui transforme un planeur performant en enclume. A tout prendre, il vaut mieux être un peu arrière. En tout cas, selon mon expérience et mon goût.
Butterfly
Eh bien le "Vitesse" était encore trop avant ! Le planeur se dandinait à chaque coup d'ailerons, à tel point que j'ai augmenté le différentiel en de bonnes proportions, la dérive était inefficace, le vol dos était moyen, la restit' itou. P... de centrage avant !
Après plusieurs vols, figure-toi que j'ai retiré petit à petit tout le plomb et que le centrage à reculé de rien de moins qu'un centimètre ! Et crois-moi, on n'est pas encore en limite arrière, puisqu'au test de piqué, le planeur remonte encore un peu. Par contre, j'ai pu retirer le différentiel que j'avais rajouté, et pourtant le planeur ne se dandine plus du tout ! Comme c'est curieux ! La dérive est bien plus démonstrative, c'est devenu presque correct, malgré sa petite taille. Quant au vol dos, il va très bien, comme la restit' qui est dans les normes. Quand je pense que la plupart des gens ont peur de reculer leur centrage... Comment peut-on voler proprement avec un outil si mal réglé ? C'est impossible.
Quoi qu'il en soit, les réglages que je vais te donner correspondent à mon centrage et la masse de mon planeur, car tout est étroitement lié, c'est bien pour ça que les seuls réglages qui vaillent sont ceux effectués en vol. Mais ainsi réglé, tu vas te régaler.

J'en arrive au vol, c'est ça qui nous intéresse !

Je te décris le comportement de la bête avec mes réglages définitifs car je sais tu les utiliseras tels quels. Je n'aime pas trop lancer les planeurs seuls, surtout avec mon problème de dos, mais avec celui-là, franchement je me régale. Je fais un pas en le poussant fort en avant et à plat, le planeur est de suite en sécurité et prend seul sa pente de montée. Ensuite il faut un peu pousser à la prof. On pourrait mettre une petit mixage moteur > prof, mais on est là pour piloter aussi... En quelques secondes, le planeur est à 250 m et il n'est pas si gros que ça là haut. Les bandes rouges de l'intrados sont bien visibles et c'est tant mieux.
Franchement ce profil est génial ! C'est le genre que l'on trouve sur les meilleurs F3I (F3Q maintenant) pour les épreuves de durée / vitesse en remorquage de grandes plumes. On peut tout demander à ces planeurs. Tout et son contraire. De voler lentement, d'enrouler loin et bas tout en était facile à piloter, comme de faire des bases le plus vite possible. C'est pour ça que j'avais remarqué le "Vitesse" depuis un moment car en toute logique avec ce profil, il hérite des mêmes qualités qu'un petit F3Q. Cela se confirme à l'essai : ce planeur est d'un rare agrément et d'une rare polyvalence. Polyvalent c'est-à-dire bon en tout, et non pas moyen en tout.
En durée, il est tellement sympa que l'on peut voler dans le vent et trouver tranquillement à faire du "vol de ressaut", à 100 m au-dessus d'une plage, ou au-dessus d'une haie de bouleau, etc. C'est nouveau, ça vient de sortir ! Tu fais des allers et retours là-haut et ça ne descend pas. Ou plutôt un coup ça descend, un autre ça remonte. Faut pas être en dessous de 100 m mais sinon ça tient. C'est pas un F3J, mais ça y ressemble bien dans ces conditions. Pour moi qui ai souvent du vent dans ma région, inutile de te dire que je suis bien content. Pour enrouler les pompes, là aussi ça se fait dans la facilité, on peut y aller avec la dérive, là, et le planeur ne décrochera jamais méchamment. C'est un brave compagnon. Avec les volets en position "durée", le planeur ralentit un peu et monte un peu mieux encore, surtout dans la petite dynamique, où on voit très bien l'effet bénéfique des volets.

Passage dos
 
Passage dos

"Ce planeur est d'un rare agrément et d'une rare polyvalence"

Et puis quand on est fatigué de faire des allers/retours là haut, ben... on fait de l'acro ! Tonneaux, vol dos, passage bas, même la petite dérive se prend au jeu et elle ne se débrouille pas si mal avec ses petits bras musclés ! Les ailes sont légères, le planeur est fin, il est bien centré, bref tout le monde est content ! Avec le moteur puissant, la grosse batterie qui donne une autonomie très importante, on a vraiment de quoi s'amuser avec ce planeur. Les volets en positions "vitesse" favorisent un peu le vol dos et la prise de badin, sans que cela ne soit indispensable.
Il est donc capable d'être assez rapide comme relativement lent, en pente comme en plaine, par vent fort ou faible, c'est le planeur indispensable par excellence.
Pour atterrir, les crocos sont très efficaces, agréables à réguler pour peu que l'on ait mis une bonne compensation à piquer, comme toujours. Tu feras attention toutefois à ne pas les sortir trop brutalement car si tu arrives avec un poil trop de vitesse, le planeur va se mettre à cabrer en transformant sa vitesse en altitude, puis prendre sa pente de descente "naturelle" de par la compensation. C'est pour cela qu'il ne faut pas mettre trop de compensation, car si ça va bien au début, ensuite le planeur va trop piquer. C'est propre à tous les "butterfly", mais peut-être un peu plus marqué ici, et donc tu feras bien attention à sortir les crocos progressivement, le temps de réduire la vitesse, ce qui te laissera le temps de reprendre ta ligne de vol avec la profondeur. Une fois ce petit coup de main acquis, tu pourras poser ton Vitesse facilement partout, sur un chemin, un carré d'herbe, voir dans la main comme le montre la vidéo de promotion ! Bon, ça je te le fais si tu veux pour le fun, mais pas trop souvent, car si on se loupe, ça coûte cher en dentiste.! Je n'irais pas recommander cette façon d'atterrir, mais c'est possible avec un peu de vent bien placé.

Atterro crocos sortis
 
Atterrissage en douceur

Le seul truc que tu lui reprocheras, c'est qu'il est moche ! En fait, sa déco de m... est faite en Oracover et tu peux très facilement la retirer. C'est vrai que les couleurs allemandes ne sont pas super chouettes, alors j'ai juste retiré le rouge, remplacé par du gris et tu vois que sur certaines photos, ça change déjà pas mal. Les ailes sont un peu carrées aussi, mais il faut ça pour avoir de la surface et de la corde car il ne fait que 3 m. Ca lui permet d'avoir ce très sympathique comportement d'un planeur plus grand.
Pour la dérive, tu pourras d'office l'agrandir un peu car en spirale, c'est juste et on est obligé de mettre le manche en butée, ce n'est pas très agréable.

Quels réglages ?

J'ai l'habitude de régler mes planeurs centrés limite arrière avec tout ce qu'il est possible de donner en débattements et peu de différentiel. Il est certain qu'ainsi, le planeur est assez vif. Surtout aux ailerons. C'est mon habitude de pilotage, comme avec un hélico : très fin autour du neutre et beaucoup de débattements dans les coins en cas de besoin. Malgré un centrage limite arrière et des débattements maxi, jamais le Vitesse n'est méchant. Il pourra paraître désagréable pour certains, mais jamais piégeux. J'en fais ce que je veux en toute décontraction. Sinon je ne le réglerais pas comme cela ! Pour partir sur une bonne base et se familiariser avec le Vitesse, un centrage à 92 mm et les débattements de la notice permettront au planeur de montrer son potentiel. Mes réglages sont à considérer comme une limite qu'il n'est pas utile de dépasser. Ainsi, réglé "sauvage", le planeur sera plus agréable avec un servo de profondeur numérique dont le retour au neutre est infiniment plus précis que le D200 du kit. Mais hormis pour les fous furieux comme moi, le changement du servo de profondeur de la version PNP n'est pas une nécessité, j'ai volé ainsi un bon moment. Ca me gênait juste en vol dos à base altitude (mon dada !).

Tout croco
 
Vitesse

Pour en terminer...

... j'ai envie de te dire qu'à ce prix, ce n'est pas grave s'il ne correspond pas aux canons de l'esthétisme, je t'assure qu'en vol ça ne se juge pas. Par contre, une fois dans son élément justement, il est vraiment super pour un "petit" planeur. Il est léger, fin, performant, rapide, voltigeur ou bien très bon gratteur.

Tu peux lui en demander beaucoup, l'emmener partout, en 2 minutes il est prêt à voler. Il est performant partout, facile en toutes circonstances (pour un 3 m) et en plus il s'échange contre un tarif très décent, si bien qu'en cas de malheur, il ne faudrait pas attendre trop longtemps pour lui donner un petit frère, car quand on y a goûté, le Vitesse devient absolument indispensable.

C'est bien pour cela que je te le recommande chaudement !

 

La version 2
Le Vitesse existe maintenant en version 2.
A part la décor qui change, le coffrage des ailes n'est plus en balsa mais en abachi.
Cela rend les ailes moins sensibles aux coups dans le transport. Le servo de dérive est plus gros mais je n'en sais pas plus. Je crois que c'est tout.
La version 2 est plus chère aussi !
La V1 en version de base est encore au catalogue pour 229 €, c'est plutôt une bonne affaire, pour peu que vous ayez des servos de 12 ou 13 mm dans un tiroir.

Les +

  • Rapports qualité prix très intéressant
  • Très bonnes performances générales
  • Une vraie polyvalence
  • Facilité d'utilisation
  • Agrément de vol
  • Qualité de construction sans souci
  • Poids contenu et bonne solidité
 

Les -

  • Dérive trop petite
  • Certains servos moyens en version PNP
  • Esthétisme améliorable
  • Centrage d'origine mal défini

Avec le temps...

J'ai fini par remplacer le servo de profondeur numérique pour avoir un neutre plus précis, et c'est vrai que pour la vitesse et le vol dos, le planeur est un peu plus agréable. Mais ça ne se juge vraiment qu'avec mon centrage.
A propos de centrage, maintenant que j'ai un neutre plus précis, j'ai rajouté 10 g de plomb dans le nez. J'ai d'abord remis 20 g, mais c'était trop. Ca ne se sentait pas tant que cela au test de piqué (quoique) mais surtout dans les effets parasites générés par un centrage avant. Avec 10 g, le planeur est parfait, il est presque neutre en piqué, la dérive est moins inefficace, le lacet inverse est moins présent et le vol dos demande peu à pousser. De même au moteur, la compensation à piquer est un peu plus faible. J'ai mis 30 % d'expo inverse sur la dérive, pour un comportement plus naturel aux manches. Mais c'est quand même juste. Je ne la modifie pas car j'ai peur de rajouter du plomb à l'avant (c'est stupide mais on va dire que c'est une façon de justifier ma flemme...).

Aux volets, les servos prennent un peu de jeu, ce qui a occasionné un flottement des volets lors de prise de badin. J'ai juste rapproché (sur les palonniers de servos) les chapes vers le centre des servos et tout est rentré dans l'ordre. La prochaine étape sera de remplacer les servos, mais ça va encore pour l'instant. Certes cela diminue l'attrait de la version PNP, mais il faut voir que pour les 100 € de plus de cette version, le planeur arrive tout monté et tout câblé, c'est pas mal de travail en moins. Je vois les servos d'origine comme un bonus que l'on pourra utiliser dans un second temps pour un usage moins contraignant, comme un planeur en mousse.

Côté déco, j'ai retiré le rouge (ça se décolle très facilement) pour mettre des bandes grises qui changent tout l'esthétisme du planeur, comme vous pouvez le voir sur les photos

 
Décor personnalisé
Décor personnalisé

Contacter l'auteur : pierre@jivaro-models.org

Vitesse Staufenbiel

 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.
Copyright jivaro-models.org
A2Pro, le fabricant
Locations of visitors to this page
Staufenbiel