Home
Sujet ajouté le
8 février 2009
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google

 
 
Présentation : Pascal Cepeda

La construction de mon Fournier RF3 s'est étalée sur environ 8 mois. Je suis parti des plans du grandeur pour en faire ma maquette, en respectant la structure. Je me suis même inspiré des plans pour concevoir le train rentrant.
Le premier vol s'est déroulé sans souci, avec seulement quelques petits réglages à effectuer à la profondeur.
Le vol n'a duré que 6 minutes 21 et c'est largement suffisant pour stresser...
Le décollage fut assez court, environ 50 m, la montée réaliste. La ligne de vol train rentré est splendide et c'est un régal pour les yeux, la montée plein pot est correcte, voir réaliste. Après quelques passages bas et une remise des watts, l'atterrissage fut satisfaisant avec un léger rebond, je n'avais pas sorti tous les aéro-freins. L'atterrissage se négocie en environ 70 m à vu de nez...
Nnous avons fêté dignement ce premier vol avec les amis présents en buvant un bon verre de champagne.
Au vol suivant, j'en ai profité pour faire un test de décrochage, je suis monté assez haut, j'ai réduis la puissance face au vent et j'ai tiré sur la profondeur jusqu'à la butée. Le Fournier a décroché sur une aile mais tranquillement. En rendant la main sans remettre les watts, il a repris sa ligne de vol. J'en ai profité pour faire un tour complet comme un simili atterrissage toujours moteur coupé, ça n'en finit pas de planer, un vrai planeur, il chute très peu, c'est un régal.
Après quelques passages, le chrono indique 10 minutes et je décide de poser, donc côté pins. J'arrive en réduisant le moteur en vent arrière puis retour face au vent, je sors les AF, je suis obligé de remettre un peu de gaz pour contrer le vent légèrement de travers. Le Fournier est en crabe a quelques mètres de l'entrée de piste, je le redresse à la dérive, le réaligne, je tire et j'arrondis. La profondeur est sensible mais il se pose sans soucis et sans rebonds sur le bord de la piste, impeccable.
Je suis content, le vol s'est très bien passé malgré des conditions loin d'être idéales, le vol aura duré 12 minutes au posé sur la piste. Sur ce deuxième vol, je me suis senti bien à l'aise et plutôt détendu, je pense que sur le prochain je lui ferai passer quelques figures de voltige histoire de voir ce qu'il a dans le ventre.
Modification à faire : il faut que je baisse le débattement à la profondeur ; pour le reste tout va bien.
Je vais le recharger et voir combien je remets, j'ai dû consommer pas mal vu le vent fort, mais, dès que les conditions seront là avec un beau temps et des cumulus, cet avion planeur va rester scotché en l'air au vu des ses qualités de plané qui sont stupéfiantes.

Je n'ai effectué que 3 vols, dont le dernier à la rencontre électrique de Lectoure dans le Gers. Le président Didier Paras et les membres de ce club sont super acceuillants et il y règne une ambiance des plus chaleureuses dans cette jolie région vallonée.
Au cours de ce troisième vol sous le beau soleil de Lectoure, j'en ai profité pour passer un tonneau. Après concentration et prise de vitesse avec une belle ligne droite, j'ai braqué les ailerons à droite et le Fournier a tourné tranquilement son tonneau avec un léger soutien sur le dos à la profondeur mais en ayant une rotation assez "rapide" pour un avion planeur de cette taille. Ce tonneau passa avec facilité et me soulagea sur la résistance de la stucture. J'ai ensuite effectué un renversement qui avec la grande dérive se marque très facilement en haut de la montée, ça se fait tout seul... Un régal !
Ce Fournier RF 3 me donne beaucoup de plaisir à chacune de ses sorties.

Je n'ai pour l'instant effectué que 3 vols, mais d'autres vont suivre dès le retour des beaux jours.
La décoration n'est pas encore terminée, je vais m'y remettre.

Quelques chiffres et précisions

Envergure : 4,45 m
Poids : 13,5 kg
Train rentrant : perso
Séquenceur de trappe et de train : JFB
AéroFreins : perso, identiques au grandeur, sur biellette Marcellus
Profil : Naca 23015 emplanture et 23012 au saumon
(
profils utilisés sur le grandeur)
Corde emplanture : 56 cm
Batterie : 11S3P G-Ions 3300 mAh
Moteur : Hacker A 60 22 S
Contrôleur : Jeti Spinn 77 opto
Double alimentaion : accusw 4 MGM
Récepteur : Mzk 10 voies Década
15 m d'entoilage Oracover
15 m de câblage
10 servos
2 packs d'accus de réception en 4 éléments
2400 mAh Ni-CD
1 pack 4 élts 600 mAh Ni-CD au train rentrant
Beaucoup de bois : spruce, contre-plaqué, balsa...
et de colle blanche, de l'époxy, etc.

 

Montage d'un demi-stab. Le fourreau de clé est en contre-plaqué.
Coffrage intégral en balsa léger des parties fixes.
On voit bien ici le profilé carré en aluminium qui sert de clé.
Construction des volets de profondeur sur la tranche.
Les encoches pour les charnières sont faites à l'aide
d'une lame de scie à métaux biseautée.
Les petites irrégularités de surface sont bouchées à l'enduit Polyfilla.
Mise en place des servos de profondeur directement dans l'emplanture
des demi-stabs, avec tringleries ultra courtes.
Assemblage de la partie fixe de la dérive "en l'air".
La partie fixe est coffrée. La charnière avec son axe unique est démontable
Fabrication du volet de direction de la même façon, mais non coffrée.
Un aperçu du "semi-kit" conçu par l'auteur et Popy puis découpé à la fraiseuse numérique par technimaniacs
Les longerons en spruce sont en lamellé-collé sous presse.
Fabrication du foureau de clé d'aile autour d'une clé en profilé rectangulaire.
Le fourreau est glissé dans la nervure d'emplanture et les suivantes.
Ce petit outil a été confectionné pour encocher les bords d'attaque avec précision.
Montage de l'aile, extrados sur le chantier. Les nervures possèdent des pattes de montage.
Après coffrage du bord d'attaque, l'aile est retournée et soigneusement calée pour procédé au coffrage du dessus.
Détails des renforts au niveau du fourreau de clé d'aile.
Les aérofreins, semblables au grandeur. Les renvois en frittage de poudre ont été réalisés sur mesure par Marcellus

Très pratique, le mini-rabot pour dégrossir les baguettes.
Ca fait quelques copeaux...

Cette baguette limite l'enfoncement de l'emplanture.
Coffrage de l'aile, maintenue fermement sur le chantier durant le séchage.
Les saumons sont profilés dans un bloc de balsa.
Les balancines en bout d'aile sont indispensables.
Elles sont fixées sur un jonc de fibre de verre.
Fabrication des flancs de fuselage en contre-plaqué à l'avant et en treillis de baguettes à l'arrière.
Le couple principal destiné à supporter le train rentrant est un sandwich contre-plaqué / fibre de verre.
Construction du fuselage.
Le train est une réalisation personnelle conçue d'après une vue de côté
du grandeur. Des gabarits en cartons avec des aiguilles ont servi pour voir les rotations et les angles de rentrée et de sortie. En fin de compte, rien de bien compliqué en y prenant le temps.
Habillage des trappes de train rentrant, et mise en forme des carénages sous le fuselage.
Les trappes sont commandées chacune par un servo.
Le dessus du fuselage est en contre-plaqué fin, roulé autour des demi-couples.
Réalisation de la jointure entre la dérive et le stabilisateur.
Fabrication et mise en place se la roulette de queue, couplée au volet de direction.
Le capot est en fibre de verre vient de chez Bruckman par l'intermédiaire d'Aéroglide
car ils font un kit de Fournier à la même échelle.
Première mise en croix. Le plus gros de la cellule est fait, mais il reste encore de bonnes heures à passer à l'atelier.
La bulle est imposante.
Les arceaux de verrière sont en tube laiton soudé.
Des crochets en laitons sont recoupés et insérés comme renforts dans les angles.
Soudure à l'étain au fer à souder de 100 watts au niveau de chaque jonction. Du papier alu protège le bois.
Les tubes sont ajustés avec précision
puis chaque raccord est finement limé après soudure.
Le cadre de verrière est prêt, à la fois robuste et léger.
Il reste à y ajouter des détails.
Fabrication du verrou de verrière. La gachette est découpée dans de la plaque époxy.
Le système est bien sûr fonctionnel.
Les charnières permettant l'ouverture de la verrière sont également réalisées à la main.
Elles sont soudées d'un côté sur le cadre de verrière, et de l'autre sur la cellule. L'ensemble est démontable.
La verrière est fixée sur le cadre en de nombreux points par l'intermédiaire de petites vis.
Ces pièces vont servir à réaliser les charnières de l'aérateur de cabine.
De la plaque époxy, un gond en tube alu et un axe en laiton.
Ces charnières sont ensuite fixée sur la verrière découpée pour l'occasion. Mieux vaut prendre son temps pour cette étape...
Toute la place nécessaire pour passer le doigt afin d'actionner le verrou de verrière.
Sur une maquette, un pilote est indispensable au réalisme.

Le moteur Hacker A 60 22S et son contrôleur Jeti Spinn 77 opto.

Le moteur est fixé sur un long bâti réglable, permettant d'ajuster piqueur et anticouple.
Le pack batterie 11S3P G-Ions 3300 mAh est placé juste derrière pour obtenir le centrage.
Sous la batterie, le contrôleur et son radiateur
, placés dan s la veine de circulation d'air.
Le cône d'hélice est une très belle pièce.
Un détail parmi d'autres : la poignée en bois tournée du verrou de verrière.
Un pilote vient habiller la grande verrière.
Le récepteur isolé des vibrations.
Les pipes d'échappement factices en tube alu écrasé et percé.
Elles viennent se glisser dans un support en bois dur qui sera fixé sur le flanc.
Le faux bouchon de réservoir en bois.
Nouvelle mise en croix juste avant d'attaquer la finition. On voit bien les dimensions imposantes de la maquette.
Le raccord dérive-stab est marouflé à la fibre, puis peint.
L'entoilage est réalisé au film thermorétractable : il faut compter environ 15 m d'Oracover.
Pour protéger le modèle pendant le stockage et le transport, des housses sur mesure ont été confectionnées avec un tissu moletonné.
Prêt pour le vol. Les derniers détails de la finition viendront plus tard.

Ci-dessous, un lien vers la vidéo avec une autre musique : http://popy33.free.fr/file/RF3.wmv

Fournier Rf 3 from cepeda pascal on Vimeo.

Voltige en Fournier RF 3 from cepeda pascal on Vimeo.


Quelques photos prises lors de la rencontre électrique de Crespières 2009. Le Fournier a reçu son décor et son immatriculation.

Remerciements

Je remerçie mes "partenaires" pour ce projet, à savoir tout d'abord :
- Mr Levadou, alias Popy.fr, mon "bureau d'étude" qui dessina tous les plans à partir de mes dessins et exigences parfois... Au final, nos choix furent les bons

- Marcellus pour son aide pour les bras d'aérofrein en poudre frittée qui marchent impeccablement, c'est du costaud.
- Mr Revel pour la fourniture du cône d'hélice, et ses partenaires Tchèques MGM pour le doubleur d'accus et MZK pour le récepteur.

- Hacker Motor pour la motorisation ainsi que Jeti Model pour le contrôleur, le tout alimenté par les accus G-Ions de Guindeuil Elektro Modellbau, partenaire de longue date.
- Alain Deloubes pour l'aide pour les fraisages et tournages divers,
- Edouard et Patrick mes mecanos,
- Eric Pinchon pour les photos,
-
Popy
pour la vidéo,
- les
Ets Léger Aviation pour le contre-plaqué et les longerons en spruce sur mesure,
-
CopAéro pour le bois et l'entoilage,
- Thecnimaniacs pour la découpe de mon "short kit".
- Thierry Rose, Patrice, Francis Rieu.

- Aéroglide pour le capot et la bulle,
- et tous les gens qui ont participé de près où de loin à mon projet...
- et bien sûr un grand merci en particulier à Mr René Fournier qui m'a gentiment envoyé les plans du grandeur qui a permis de faire cette semi -maquette.

D'autres photos sont visibles en cliquant sur les liens suivants :
http://picasaweb.google.fr/pascavion/FournierRF3ConstructionDuFuselageEmpennagesEtDButDesAiles#
http://picasaweb.google.fr/pascavion/FournierRF3ConstructionDesAilesEtLaFin#
http://picasaweb.google.fr/pascavion/FournierRF3InstallationsRadioMotorisationEtFinitions#

Contact : pascal-cepeda@jivaro-models.org

 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.

Copyright jivaro-models.org
Locations of visitors to this page