Home
Sujet ajouté le
24 juin 2006
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google

 

Grumman
Cougar F8-F9

Pour les nostalgiques de
Buck Danny !

Présentation : Laurent Berlivet

Juste une mise au point...
J'ai eu la surprise de découvrir le plan de mon petit Cougar (accompagné de bien d'autres !) sur un site étranger spécialisé dans les jets version park flyer. Le sans-gêne, voire le malhonnête qui fait preuve d'une générosité débordante pour distribuer ce qui ne lui appartient pas, est un français qui se cache derrière le pseudo de BDA (David Bartoszek), et qui a pris la peine de masquer la provenance des éléments qu'il a livré. A la place des cartouches tracés sur les plans originaux, on trouve un grand espace vide.
Pas la moindre photo pour accompagner les plans, ça laisserait des traces car il n'a sans doute même pas construit un seul
de ces avions lui-même.
Je ne trouve vraiment pas le procédé correct, il est même illégal puisque les plans et les textes originaux appartiennent toujours à leurs auteurs qui peuvent seuls autoriser leur diffusion.
Cette personne sans le moindre scrupule a également livré les plans d'au moins un modèle disponible en kit
et qui est toujours vendu sur le marché !
Et ici, il prétent être le concepteur de la petite aile volante Fiu. Quelques posts plus loin, il a même réussi à lui trouver un nom :
Celui que je lui avait donné 5 ans plus tôt !

Pour revenir au Cougar, afin de satisfaire tout le monde, j'ai repris mon texte original et mes photos.
L'article et le plan avaient été publiés en 1992 dans la revue RCM. Tout est ici en couleurs car la publication à l'époque était en noir et blanc. Le procédé de fabrication est détaillé dans le texte accompagné des photos, les débattements et autres caractéristiques sont indiqués, et même la liste des matériaux nécessaires pour la construction est mentionnée.
Les données sont quand même plus fiables lorsqu'elles proviennent de la source...


J'ai découvert le Cougar en lisant une bande dessinée de Buck Danny, il y a quelques années. Ses formes rondes, et surtout son aile en forte flèche m'avaient séduites. Il resta longtemps en projet et puis un jour, je traçais les plans pour en faire un modèle à hélice, pour y mettre un OS 25 FSR. J'ai préféré tester le concept avant de réaliser une telle construction, par le biais du 1/2 A, formule économique qui facilite en plus le transport. Le modèle présenté ici est donc beaucoup plus petit ; il est motorisé par un Cox Tee Dee 0,8 cc.

Le vrai
Les premiers Cougar furent construits sur une base de fuselage de Panther. Le but était de tester la nouvelle formule de l'aile en flèche arrière prononcée, qui devaient améliorer la vitesse maximale. Ce fut le cas, et d'autres caractéristiques furent améliorées de pair. Les trois premiers Cougar entrèrent en service en 1952.
Le Cougar fut ensuite testé sous différentes versions, y compris sans train d'atterrissage pour gagner du poids, donc améliorer encore les performances. L'avion était alors allégé de 33 % et se posait sur une sorte de tapis roulant géant !
Les Cougar furent parmi les premiers jets à être embarqués sur porte-avions. Certains servirent même comme drône-cible, puisqu'ils étaient très manœuvrants.

Caractéristiques

Envergure : 77 cm
Longueur : 85 cm
Surface : 15 dm²
Poids : 590 g
Charge alaire : 40 g/dm²
Moteur : Cox Tee Dee 0,8 cc
(voire plus)
Radio : 2 ou 3 voies

Le modèle
La version que j'ai choisie est celle qui reprend la forme de l'aile définitive, bien profonde, ainsi qu'un nez non déformé. La vue de côté respecte assez bien les formes du vrai. L'aile a pour sa part été légèrement agrandie, ainsi que le stabilisateur. L'empennage vertical n'a pas été modifié (le prototype grandeur a perdu la partie se trouvant en dessous du stab et a continué ses tests dans cette configuration).
Le moteur, ne pouvant être placé en propulsif, se trouve dans le nez et incliné pour ne pas trop gâcher la silhouette. Mon modèle a été prévu pour voler 3 axes, mais est finalement piloté pour le moment qu'avec ailerons et profondeur. Il restera certainement ainsi... !
La construction est presque intégralement en balsa et n'est pas très compliquée si vous avez déjà construit quelques modèles.
Il n'y a pas de train pour gagner du poids et pour ne pas abîmer la silhouette. De plus, l'avion est prévu non démontable, mais cela peut toujours être modifié. Le profil étonnera certains car il est plus épais au saumon - NACA 2415 - que sur le reste de l'aile : NACA 2412 à la cassure et encore plus fin au saumon. Le vol est très sain.

La cellule du modèle réduit est entièrement réalisée en balsa. Aucune difficulté pour construire ce Cougar, il faut juste un peu de patience.

Construction du fuselage
Le fuselage est construit sur tournebroche (bois dur 12x12 bien rectiligne). Les différents couples sont découpés avec soin puis enfilés sur le tournebroche. Des baguettes balsa 4x4 viennent ùaintenir le tout ensemble, en vérifiant l'équerrage des couples. Choisir la plus tendre pour le dessus, qui forme aussi le bord d'attaque de la dérive, et la plus dure pour le dessous.
Placer ensuite les différentes pièces formant la base de la dérive et le support de stab en faisant attention au calage de ce dernier (0° par rapport à l'axe du fuselage). Poser à ce moment les tringleries de commande. Les miennes sont réalisées à l'aide d'une corde à piano 8/10, coulissant dans une gaine diaètre 2 mm extérieur.
Ensuite commencer le coffrage en partant du haut de la dérive (balsa 10/10). Tout le reste est coffré en 20/10 léger, de l'avant à l'arrière. Les planches de balsa facilitent la construction par rapport à des lattes, ceci en conservant les formes souhaitées. Ces plaques chevauchent les couples 30/10 sur 1,5 mm. Le balsa peut être humidifié sur sa face extérieure pour être formé plus facilement.
On peut ensuite s'occuper du support moteur. Je l'ai réalisé en bois dur 10x10 (voir plan). Il existe aussi un bâti en nylon dans le commerce, pour Cox Tee Dee, mais très difficile à trouver. Les écrous sont noyés dans de l'époxy. Découper alors le balsa au niveau de l'aile. Retirer le tournebroche et fermer l'arrière par un bloc de balsa tendre. Poncer le tout avec délicatesse.

Le fuselage est construit sur un "tournebroche", une grosse baguette rectiligne qui permet de placer les couples. Ensuite, des lisses viennent les réunir en attendant le coffrage en planches fines. Le haut de la dérive est coffré en balsa 10/10. Les gaines de commandes sont mises en placer. Le coffrage s'effectue tronçon par tronçon en balsa 20/10 tendre, humidifié sur sa face extérieure.

Le fuselage est entièrement coffré.

Construction de l'aile
L'aile est construite à l'envers, extrados sur le chantier. Elle n'a pas de dièdre. La flèche importante donne de la stabilité. Les nervures sont biseautées une à une pour épouser les différentes baguettes. Commencer par les enfiler sur le longeron central (balsa 10x10), puis sur les longerons principaux (6x6) et fixer le tout sur le chantier. La baguette 5x5 fermant l'arrière doit être placée avec précaution pour ne pas éclater l'arrière des nervures. Cette dernière devra être en balsa pas trop tendre, car elle recevra les charnières. Le faux bord d'attaque est découpé dans du balsa 40/10 et est prolongé jusqu'au chantier pour caler l'aile. Il est ensuite poncé pour permettre le coffrage de l'intrados (balsa 10x10). Une fois cette opération terminée, on retourne l'aile puis on place les barres de torsion, puis coffrage identique à l'autre face.
Attention au coffrage particulier de l'arrière de l'aile qui sera maintenue jusqu'à séchage complet, à l'aide de nombreuses pinces à linge. Le bord d'attaque est collé après perçage des coffrages, puis les saumons et les ailerons sont ajoutés et mis en forme.

L'aile droite en construction (extrados sur le chantier). Notez les queues de nervures et le faux bord d'attaque.

Les deux demi-ailes sont assemblées extrados à plat. La partie central est coffrée d'un seul tenant. L'aile est retournée. On ponce le faux bord d'attaque, les pattes des nervures et on coffre l'extrados comme l'intrados.

Ensuite, ponçage général en arrondissant bien le bord d'attaque. La partie arrière est alors tronçonnée pour passer à travers le fuselage, puis recollée une fois l'aile calée en place. L'aile doit être calée à + 1,5°. Le stab prisonnier dans son support est collé bien d'équerre. Vérifier plusieurs fois la position des différents éléments avant séchage complet.

Les flancs de fuselage sont ouverts pour passer l'aile. Le bord de fuite est coupé pour qu'elle puisse s'y glisser.

Finition
Le fuselage est marouflé au papier Modelspan épais en débordant légèrement sur l'aile. Mettre 2 couches en dessous puis ponçage. Peindre l'intérieur du cockpit et fixer le pilote et ses accessoires. J'ai taillé le pilote dans du styro, le siège et les instruments sont en balsa, carton et matériaux divers.
La bulle provient d'une bouteille de soda et est thermoformée sur une forme de balsa, tout comme les caches devant les entrées d'air. Elle est collée à l'époxy + micro-ballon.
L'aile et le stab sont entoilés à l'Oracover puis le fuselage est peint à la bombe. Les détails sont peints à la peinture pour maquettes plastique, ou réalisés en lettre décalcomanies, le tout protégé par un verni.
Attention au poids du modèle. Le mien pesait 250 g avant entoilage et peinture.
La trappe a été découpée juste avant peinture pour éviter qu'elle ne se déforme. Les caches des entrées d'air ont été collés avec du joint d'isolation transparent. Les redresseurs sur l'aile sont taillés dans des télécartres mais pourront être en contre-plaqué 10/10. Le réservoir à carburant est réalisée en tôle soudée, bien calé dans de la mousse.

Le poste de pilotage est mis en place. L'aile est entoilée. La trappe sera coupée verrière collée. La bulle est les profilés devant les entrées d'air ont été thermoformés sur des formes en balsa.

Radio
Les servos sont des Futaba/Robbe RS500 (22 g pièce, on fait beaucoup plus léger maintenant !). celui des ailerons est vissé sur une platine en contre-plaqué. Les ailerons sont articulés par des charnières classiques. Le servo de profondeur est fixé dans l'épaisseur de l'aile. Les deux cordes à piano de commande (puisque le stab est en flèche) sont soudées dans une chape. Côté gouverne, les guignols sont raccordés à des chapes à rotule. L'accu de 250 mAh et le récepteur, enveloppés dans de la mousse, sont placés de façon à obtenir un centre de gravité sans plomb. Le volet de direction est pour l'instant immobilisé au Blenderm. L'antenne sort de la tuyère, à l'arrière.

La radio loge à l'aise dans le fuselage, et la place disponible sera encore plus importante grâce à la miniaturisation des équipements récents.

En vol
Sur le terrain, il n'y a qu'à faire le plein pour être prêt à voler. Pas de piste goudronnée, même si c'est un jet, mais un terrain herbeux suffit.
Si les débattements sont corrects et le centrage respecté, pas de problème...
Tenir le modèle devant les entrées d'air et lancer l'hélice. J'utilise comme carburant le MRC à 10 % de nitro. L'hélice pour un Cox 0,8 cc est une Graupner 6"x3". Le Tee-Dee n'est pas capricieux. Lancer l'avion après quelques pas. Bref palier puis l'on peut commencer à s'amuser. Le modèle n'est pas très rapide, et surtout n'est pas vicieux, ce que je souhaitais avant tout. Ce n'est pourtant pas un modèle de début.
La maniabilité permet de voler dans un faible volume. Les ailerons se sont pas trop vifs mais permettent de passer quand même des tonneaux moteur calé. Je n'ai pas réussi de décrochage au moteur. Le vol dos tient en poussant un peu. Le plané est sain et on peut ralentir le modèle. J'ai fait un test de solidité le jour des photos... L 'avion m'a fait un truc bizarre (à moins que ce ne soit moi !) et s'est retrouvé par terre, moteur en marche. Bilan : une hélice cassée et le réservoir dessoudé. La cellule n'a pas trop souffert.
Voilà en gros les qualités de l'avion. Je pense la même chose que Jean-Louis qui a fait les photos ce jour-là : il faudrait essayer un Cox Médaillon de 1,5 cc, pour avoir un vrai jet entre les mains (affaire à suivre).
Les formes du modèle changent un peu des habitudes et ressemblent à quelque chose d'existant. Vous vous ferez plaisir lors de la construction, et le vol ne posera pas de difficulté !

Débattements
Profondeur : ± 10 mm
Ailerons : ±5 mm

Avec l'évolution des performances du matériel électrique (moteur, batteries, etc) et la miniaturisation des équipements radio, il est tout à fait possible de convertir ce petit Cougar en électrique. Le moteur devra rester dans le nez de l'avion à cause de la forme particulière de l'arrière du fuselage. Un cône devra être confectionné, à moins de prolonger l'arbre moteur de manière à faire passer l'hélice devant le nez comme c'est le cas avec cette version thermique.


Fournitures
1 planche balsa 30/10
3 planches balsa 20/10
3 planches balsa 10/10
1 planche balsa 40/10
6 baguettes balsa 4x4
2 baguettes balsa 6x6
1 baguette balsa 10x10
1 bord de fuite 25x8
Contre-plaqué 30/10
Bois dur 10x10
Bois dur 12x12 rectiligne
Couples
Coffrage fuselage, nervues
Coffrage de l'aile et du haut de la dérive
Stab, bords d'attaque, saumons
Longerons fuselage
Longerons principaux
Longeron central
Ailerons
Couple pare-feu
Support moteur
Tournebroche

Planche 1, format TIF (1,1 Mo)
Planche 2, format TIF (1,3 Mo)

Planche 1,
format PDF (2,8 Mo)
Planche 2,
format PDF (3 Mo)
Planche 1,
format JPG (8,7 Mo)
Planche 2,
format JPG (10,3 Mo)

Contacter l'auteur : laurent@jivaro-models.org
 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.

Copyright jivaro-models.org
Locations of visitors to this page