Home
Sujet ajouté le
10 juin 2006
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
Google

 

C17 STAGGERWING


Présentation : Jean-François Pion

A l’occasion d’un passage chez NPM, j’ai trouvé une boîte d’avion électrique de vol libre : le C17E Staggerwing. L’ensemble d'une envergure d’environ 50 cm paraissant sympathique, la boîte se retrouva illico dans la voiture.

N’ayant jamais eu un amour immodéré pour le vol libre (plus par allergie au fait de courir derrière le modèle), j’ai décidé de le transformer en park flyer.
Alors commençons par peser la bête : 87 grammes tout mouillé, pour 50 cm d’envergure avec une corde de 8 cm, soit pour un biplan environ 7 dm² à cause des saumons elliptiques.
Va pas falloir alourdir le moustique !

Passons à la dissection
Les ailes sont collée au scotch double face, il suffit de forcer dessus délicatement mais fermement et surtout lentement pour que l’adhésif lâche. Le faire pour l’aile du haut et du bas en faisant bien attention de ne pas casser les mats d’entre-plans.


Le fuselage est séparé le long du plan de joint. Attention à ne pas couper les picots de centrage.

Ensuite avec une lame de cutter fine, enlever les adhésifs transparents qui recouvrent le plan de joint entre la partie supurieure et inférieure du fuselage, puis découper le plan de joint. Allez y doucement, n’enfoncez pas trop la lame, il y a des picots derrière qui seront bien utiles pour tenir tout en place plus tard.


Vous avez accès aux entrailles de la bête et vous pouvez enlever le moteur d’origine, la batterie Ni-Cd et l’inter ainsi que toute la filasse.

La suite est simplissime et en un petit (tout petit) après-midi vous devriez avoir un oiseau en état de vol.

La motorisation
D’abord creuser au fil chaud le polystyrène de la partie inférieure du fuselage en gardant bien l’anti couple et le piqueur de manière à pouvoir y loger le nouveau moteur, un moteur à stator en étoile comme il se doit pour un avion comme celui là.


Le petit moteur choisi est un AC-CDMot-Set01 de chez Aircraft, brushless bon marché. Le support d'hélice doit être légèrement modifé pour recevoir l'hélice du kit.

Le plus simple et le moins cher que j’ai trouvé, c’est de se procurer chez aircraftworld un petit moteur type CDRom rebobiné spécialement pour nos usages modélistiques pour un prix dérisoire d’une vingtaine de dollars (http://www.aircraft-world.com/shopexd.asp?id=1994). A part souder et isoler les fils du bobinage, il n’y a rien à faire qu’à le coller directement en place à la cyano spéciale polystyrène.
Ce moteur est livré avec un support d’hélice qu’il va falloir modifier légèrement pour pouvoir réutiliser l’hélice (un peu) semi-maquette livrée avec : simplement continuer le perçage de l’axe à 3 mm de manière à traverser complètement le support d’hélice.
Pour l’hélice agrandir le trou d’axe à 3 mm, et sur 2 mm côté moteur agrandir à 4,5 mm. Pour qu’elle tienne bien en place, il suffit de glisser un tout petit bout de tube plastique dans le support d’hélice qui dépasse d’un demi-centimètre pour s’enfiler dans le trou d’axe de l’helice. Puis fixer le tout avec un élastique.

La préparation, des empennages est simplissime
Decoupez selon le trait de figuration des empennages, les 2 parties du stab sont reliées par une corde à piano de 0,5 mm en U collée à la cyano. Les gouvernes sont fixées par des fils en crinelle à brochet collés à la cyano dans l’épaisseur des empennages en ayant fait un trou avec une épingle au préalable.


Les gouvernes sont articulées par des brins de fils collés dans l'épaisseur du matériau.


Les guignols sont faits en plastique transparent (genre blister souple de grande surface) et collés à la cyano après dépolissage et percés avec une épingle.


L’installation des commandes n’est pas plus compliquée
Les 2 servos 3,6 g sont collés avec le double face fourni avec sur les flancs de la partie haute du fuselage.
Des petits morceaux de Dépron® 3 mm sont collé pour servir de guide aux commandes, simplement en piquant les cordes à piano 0,5 mm à travers.


Les commandes sont réalisées avec de fines cordes à pianos. Des cloisons ont été ajoutées pour leur éviter de flamber.

Le récepteur est un Potenski 5 voies qui pèse une misère, le contrôleur un Phenix 10 qui se retrouve très sur-dimensionné vue la consommation ridicule de moins de 2 A.


Le moteur est fixé contre la cloison d'origine.

L’accus est un lithium polymère (sur d’aussi petites choses, on n’y échappe pas) Kokam 350 mAh 3 éléments qui est aussi très sous employé en terme de courant. Le centre de gravité se situe à 5 mm derrière le bord d'attaque de l'aile haute.



Le petit moteur loge parfaitement dans le capot rond.

Contacter l'auteur : jean-francois.pion@jivaro-models.org

 
 
 
Home
Revenir en haut
Les réalisations "perso" Des plans à télécharger ou à commander Avions, planeurs, hélicos, matériels disponibles dans le commerce Les événements aériens Des vidéos exceptionnelles, marrantes ou impressionnantes Laissez un mot sur le livre d'or
Des infos pour perfectionner ses modèles Le coin de la bidouille Les "inclassables" sont rangés ici... D'autres pages à visiter L'équipe des auteurs présents dans ces pages Contacter le webmaster
Français English Español Deutsch Italiano
  Ceský Russian Nederlands Português slovenských
D'autres sujets sont classés dans les différentes rurbiques. Cliquer sur les boutons pour y accéder.

Copyright jivaro-models.org
Locations of visitors to this page